Attaque au couteau à Melbourne : ce que l'on sait

La police évacue des personnes des lieux d'une attaque au couteau à Melbourne, le 9 novembre 2018 [WILLIAM WEST / AFP] La police évacue des personnes des lieux d'une attaque au couteau à Melbourne, le 9 novembre 2018 [WILLIAM WEST / AFP]

Un homme originaire de Somalie et connu des services de renseignement a tué une personne au couteau et en a blessé deux autres vendredi en plein coeur de Melbourne, dans ce que la police australienne considère comme un acte terroriste. Daesh a revendiqué l'attaque. 

«Nous traitons désormais ceci comme un événement terroriste», a déclaré Graham Ashton, le patron de la police de l'Etat de Victoria, dans le sud de l'Australie.

Qui est l'auteur de cette attaque ? 

Le suspect qui a été capturé par la police et est mort en détention «était connu de nous» et son véhicule 4x4 était rempli de bouteilles de gaz, a-t-il ajouté.

Les enquêteurs avaient déclaré dans un premier temps que l'homme n'avait pas de lien connu avec le terrorisme. Mais M. Ashton a déclaré ensuite qu'il était connu des autorités en raison de relations familiales et résidait en Australie depuis des décennies.

Armé d'un couteau, l'assaillant a tué une personne et en a blessé deux autres avant que la police ne tire sur lui et ne le capture. D'après des témoins, l'homme s'est mis à attaquer des piétons près de son pick-up en flammes qu'il avait conduit dans le centre de la métropole du sud de l'Australie.

Vendredi, l'organisation terroriste Daesh a revendiqué l'attaque. 

Quel bilan ?

Une personne est morte sur les lieux et deux autres étaient soignées pour leurs blessures, a déclaré la police. L'auteur de l'attaque serait également décédé, selon les autorités. 

Plus tôt dans la journée, les secours avaient indiqué avoir pris en charge trois personnes sur les lieux de l'attaque. 

Que s'est-il passé ? 

L'attaque s'est produite dans le quartier d'affaires de Melbourne, en milieu d'après-midi, alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le weekend. Sur des vidéos tournées par les témoins, on voit les policiers tenter d'arrêter l'attaquant sans violence pendant au moins une minute tandis que le suspect se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme.

Attaque à Melbourne [Gal ROMA  / AFP]
Attaque à Melbourne

L'homme de grande taille, revêtu d'une tunique noire, fait des moulinets avec les bras en essayant de porter des coups de couteau près du pick-up en feu.

Deux passants tentent de venir en aide aux policiers, un homme armé d'une chaise de café, tandis qu'un autre, rapidement surnommé «le héros australien» sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l'agresseur avec un caddie de supermarché.

Mais l'attaque se poursuit et au bout d'un moment, un policier fait usage de son arme et tire dans la poitrine du suspect.

Quelles motivations ?

Un corps est allongé sur la chaussée tandis qu'un policier monte la garde après une attaque au couteau le 9 novembre 2018 à Melbourne.<br />
 [WILLIAM WEST / AFP]https://static.cnews.fr/sites/default/files/styles/image_630/public/53c5..." typeof="foaf:Image">
Un corps est allongé sur la chaussée tandis qu'un policier monte la garde après une attaque au couteau le 9 novembre 2018 à Melbourne.

«Les circonstances exactes doivent encore être déterminées», ont précisé les enquêteurs en appelant la population ne pas se rendre sur les lieux du drame. Toutefois, l'attaque -qualifiée de terroriste par la police de l'Etat de Victoria- a depuis été revendiquée par Daesh via son organe de propagande Amaq.  

«L'auteur de l'opération (...) à Melbourne (...) était un combattant de (Daesh) et a mené l'opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition» internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, a indiqué Amaq.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles