Baisse spectaculaire du nombre de naissances dans le monde

Une baisse de la fertilité mondiale que les chercheurs qualifient d'«énorme surprise»[DIDIER PALLAGES / AFP]

Depuis 1950, le natalité dans le monde connaît une baisse conséquente. Le nombre global d'enfants par femme serait passé de 4,7 à 2,4 en l'espace de 68 ans. 

Une baisse générale du nombre de naissances, qualifiée d'«énorme surprise» par les chercheurs, qui craignent l'apparition de sociétés avec «plus de grands-parents que de petits-enfants». 

Interrogé sur ce phénomène du «baby-bust» (effondrement du taux de natalité), Christopher Murray, directeur de l'Institut for Health Metrics and Evaluation de l'Université de Washington, a expliqué : «Nous avons atteint ce tournant où la moitié des pays ont des taux de natalité en dessous du seuil de remplacement, donc si rien ne se passe, on observera un déclin inévitable de ces populations». 

Les résultats des études menées par les chercheurs montrent que le taux de natalité dans les pays développés était drastiquement inférieur à celui constaté dans les pays en voie de développement. Si les femmes du Niger ont en moyenne 7,1 enfants, au Royaume-Uni, les foyers sont composés en moyenne de 1,7 enfant. Ces différences s'expliquent notamment par certains facteurs comme un meilleur accès à la contraception et à l'éducation. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles