Turquie : un journaliste emprisonné pour avoir qualifié Erdogan de «dictateur»

Le journaliste a écopé d'une peine de vingt neuf mois de prison. [ADEM ALTAN / AFP]

Un journaliste syro-turc a été condamné à une peine de 29 mois de prison pour avoir «insulté le président», après l'avoir qualifié de «dictateur».

Husnu Mahalli a été arrêté en décembre 2016 pour avoir «insulté les personnalités gouvernementales» sur les réseaux sociaux, à la télévision et dans les chroniques. Il avait été libéré un mois plus tard, dans l'attente de son procès. 

Lors de ce jugement, Mahalli a demandé son acquittement, affirmant qu'il ne faisait que son métier de journaliste. «Le mot "dictateur" ne signifie pas une insulte. C'est une définition internationale relative au pouvoir détenu par une seule personne». 

Près de deux ans après son arrestation en Turquie, la défense d'Erdogan a maintenu ses propos lors du procès. «Comme indiqué dans l'acte d'accusation, le nom et la fonction du président ont été mentionnés. Les éléments juridiques du crime insultant apparaissent donc. C'est pourquoi nous demandons sa condamnation».

Il a également été condamné à vingt mois de prison avec sursis pour outrage à des responsables du gouvernement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles