Fraises piégées avec des aiguilles : une femme inculpée en Australie

Une femme de 50 ans a été inculpée en Australie dans le cadre de l'enquête lancée suite à la découverte en septembre dernier d'aiguilles à coudre et d'épingles dans des fraises, ont annoncé dimanche 11 novembre les autorités du pays.

Le 19 septembre dernier, le Premier ministre australien Scott Morrison avait assimilé ce sabotage à un acte «terroriste». C'est dire l'ampleur que cette affaire a prise ces derniers mois en Australie.

Tout commence avec l’hospitalisation mi-septembre d’un homme souffrant de douleurs d’estomac après avoir mangé des fraises achetées dans un supermarché du Queensland, au nord-est du pays. A la suite de cela se multiplient les témoignages d'habitants du pays publiant sur les réseaux sociaux des photos de fraises contenant de petites aiguilles en métal. Plus d'une centaine de cas présumés de «fraises piégées» sont signalés, et plusieurs personnes sont blessées, dont une petite fille de 7 ans.