Incendies en Californie : Neil Young répond à Donald Trump

Ce n’est pas la première fois que Neil Young se paie Donald Trump.[AFP]

Le chanteur américain Neil Young dont la maison n’a pas résisté aux violents incendies qui balayent actuellement la Californie, s’en est pris à Donald Trump sur son site.

A l’origine de sa colère, le tweet provocateur du président américain publié dimanche 11 novembre dans lequel il pointait du doigt la responsabilité selon lui de l’État fédéral dans ce désastre écologique (45.000 hectares déjà partis en fumée) et humain (au moins 42 morts selon un dernier bilan) . «Avec une gestion des forêts adéquate, nous pourrions arrêter les ravages du feu en Californie. Faut être malin ! », avait-il lancé.

Un message qui, manifestement, n’a pas plu au chanteur de Folk. « La Californie est fragile – et sûrement pas à cause d’une mauvaise gestion des forêts comme DT (notre soi-disant Président) voudrait nous faire croire. Dans les faits, ce n’est pas un feu de forêt qui prolifère au moment où j’écris ces lignes. Nous sommes fragiles à cause du changement climatique ; les chaleurs extrêmes et la sécheresse en sont des conséquences directes. », écrit-il. Des critiques à peine voilées adressées à Donald Trump qui avait annoncé en juin 2017, le retrait de son pays de l’accord de Paris sur le climat. Et Neil Young d’en remettre une couche : « Il est grand temps de régler nos comptes avec ce leader incompétent. Peut-être que notre nouveau Congrès va nous y aider. J’espère bien, en tout cas, ».

Ce n’est pas la première fois que l’interprète d’Heart f Gold se paie le républicain. Lors de la dernière campagne électorale, il lui avait reproché d’avoir diffusé lors d’un meeting sa chanson Rockin’ in the Free World sans avoir sollicité au préalable son autorisation.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles