Une baleine retrouvée morte avec 6 kg de plastique dans l’estomac

Des employés du parc national Wakatobi ont repéré la carcasse du grand cachalot de 9,5 mètres lundi, soir près du parc, dans la province de Sulawesi, dans le sud-est de l’archipel. [La Ode M. Saleh Hanan / AFP]

Des experts ont trouvé près de 6 kg de plastique dans l’estomac d’une baleine morte, qui s’est échouée sur les rives de l’est de l’Indonésie.

Des employés du parc national Wakatobi ont repéré la carcasse du grand cachalot de 9,5 mètres lundi soir près du parc, dans la province de Sulawesi, dans le sud-est de l’archipel, a rapporté le Guardian.

Les experts du parc et du Fonds mondial pour la nature (WWF) ont trouvé 5,9 kilos de plastique dans son estomac, soit 115 gobelets de plastique, quatre bouteilles de plastique, 25 sacs de plastique, deux sandales, un sac de nylon et plus d’un millier d’autres morceaux de plastique assortis.

«Bien que nous n’ayons pas pu déduire la cause du décès, les faits que nous constatons sont vraiment affreux», a déclaré Dwi Suprapti, coordinateur de la conservation des espèces marines au WWF Indonésie.

La porte-parole a ajouté qu’il n’était pas possible de déterminer si le plastique avait causé la mort de la baleine en raison de l’état de décomposition avancé de l’animal.

Luhut Binsar Pandjaitan, ministre indonésien des Affaires maritimes chargé de la coordination, a déclaré que la découverte de la baleine devrait sensibiliser le public à la nécessité de réduire l'utilisation de plastique, et avait incité le gouvernement à prendre des mesures plus strictes pour protéger l'océan.

«Je suis tellement triste d'entendre cela», a déclaré Pandjaitan, qui a fait campagne pour une utilisation moindre du plastique. «Il est possible que de nombreux autres animaux marins soient également contaminés par des déchets plastiques, ce qui est très dangereux pour nos vies.»

Le plastique, un «ennemi commun»

Il a ajouté que le gouvernement s'efforçait de réduire l'utilisation de plastique, notamment en exhortant les magasins à ne pas fournir de sacs en plastique aux clients et en enseignant le problème dans les écoles du pays, afin de répondre à l'objectif du gouvernement de réduire l'utilisation de plastique de 70% d'ici 2025.

«Cette grande ambition peut être réalisée si les gens apprennent à comprendre que les déchets plastiques sont un ennemi commun», a-t-il déclaré à l'Associated Press.

L’Indonésie, un archipel de 260 millions d’habitants, est le deuxième pollueur de plastique au monde après la Chine, selon une étude publiée dans la revue Science en janvier. Elle produit 3,2 millions de tonnes de déchets plastiques mal gérés par an, dont 1,29 million de tonnes aboutissent dans l'océan, a indiqué l'étude.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles