Dolce & Gabbana accusée de racisme en Chine

Les internautes chinois ont estimé que cette publicité était «dégradante» [Capture d'écran YouTube/@Entertainment is Fun]

Alors que la marque de luxe italienne Dolce & Gabbana menait une véritable opération séduction pour conquérir la Chine, un spot publicitaire et des messages du co-fondateur Stefano Gabbana ont provoqué un véritable tollé dans l'empire du Milieu. 

La série noire a commencé le 18 novembre dernier, quand la marque a publié une série de vidéos publicitaires baptisée «Eating with chopsticks» («Manger avec des baguettes») sur son compte Instagram, montrant une mannequin chinoise qui tente de déguster des plats traditionnels italiens avec des baguettes.

Spaghetti, pizza, cannolo surdimensionné... La jeune femme se montre d'abord dubitative, avant de finalement trouver un moyen de savourer ces plats avec des baguettes. 

Un message de la marque pour signifier, peut-être, que les deux cultures peuvent se conjuguer malgré leurs différences. Sauf que les Chinois eux, ne l'ont pas entendu de cette oreille. Sur Internet, ils ont estimé que cette publicité était «dégradante», ajoutant que certains propos étaient «racistes» et «offensants» pour les Chinois. 

Gabbana en rajoute une couche

Dolce & Gabbana faisait ainsi face à un bad buzz d'envergure quand le styliste et co-fondateur de la marque en personne a jeté de l'huile sur le feu. Dans un supposé échange, il aurait déclaré que la Chine est un «pays de merde», avec une «mafia ignorante et puante». 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

As @dolcegabbana prepares to mount their next runway show in Shanghai this coming evening (7:30PM) and the rest of Instagram fawns over what’s sure to be an overly lavish “love letter” to China, we’ll be wondering if we’ll see chopsticks as hair ornaments, take-out boxes as purses, or even kimonos misappropriated as Chinese costume. Time will tell. For now, we’ll let y’all simmer on this DM between Stefano and Dieter @michaelatranova (chronology is reversed in slides). Word has it that they’re still in the process of model casting (over 200 Asian girls scheduled)...wouldn’t let them walk the show if we were their agents lol. Also, curious what the Chinese government will think of their country being called shit basically...especially considering how strict they are on who to allow to enter the country on work visas based on a thorough social media background checks. • #DGTheGreatShow #DGlovesChina #runway #fashionshow #cancelled #racism #dolceandgabbana #altamoda #rtw #dgmillennials #stefanogabbana #shanghai #chinese #china #wtf #dumb #lame #asianmodel #asian #dietprada

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

Sur Instagram, Dolce & Gabbana a assuré que son compte, ainsi que celui de Stefano Gabbana, avaient été piratés. Mais le scandale était tel que la marque a été contrainte d'annuler son défilé phare, qui devait avoir lieu à Shanghai hier, mercredi 21 novembre. 

«Ce qui est arrivé aujourd'hui [mercredi 21 novembre] est vraiment regrettable, pas seulement pour nous, mais aussi pour tous ceux qui ont travaillé jour et nuit pour donner vie à cet événement», ont regretté les deux fondateurs sur Instagram. «Du fond du cœur, nous aimerions exprimer notre gratitude à nos amis et nos invités», ont-ils conclu. 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dolce & Gabbana (@dolcegabbana) le

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles