Le rappeur 6ix9ine risque la prison à vie

Le rappeur de 22 ans, visé par 17 chefs d'accusation, est soupçonné de faire partie depuis un an des Nine Trey Gangsters, un gang violent basé à New York. [Bennett Raglin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le rappeur 6ix9ine pourrait écoper d'une peine minimale de 32 ans dont 25 ans pour sa participation présumée à un gang, mais les faits sont assez graves pour qu'il passe le restant de ses jours en prison.

Placé en détention provisoire dimanche 19 novembre pour des faits de racket, port d'armes et vols à main armée, l'artiste de 22 ans, visé par dix-sept chefs d'accusation, est soupçonné de faire partie depuis un an des Nine Trey Gangsters, un gang violent basé à New York. L'artiste serait également impliqué dans un business d’héroïne, de fentanyl, de MDMA et de marijuana, selon Rolling Stone.

Daniel Hernandez, alias 6ix9ine, a été interpellé avec quatre autres membres de son entourage, dont son ex-manager Kifano Jordan, alias Shottie.

Ces arrestations résultent d'une enquête fédérale débutée il y a cinq ans, selon le procureur. «Les membres de cette association ont promu et célébré la conduite criminelle du gang, à savoir la distribution de stupéfiants, les actes de violence et l'utilisation d'armes à feu, dans la musique et sur les réseaux sociaux», peut-on notamment dans l'acte d'accusation. «Les objectifs du gang comprenaient la préservation et la protection de son pouvoir, de son territoire et de ses profits par des actes impliquant le meurtre et des menaces de violence.»

Des menaces de meurtre et de viol

Sentant le vent tourner, le jeune rappeur a licencié toute son équipe avant son arrestation dimanche, y compris son manager, affirmant sur Instagram qu’il lui avait volé de l’argent. Sauf que désormais, 6ix9ine est la cible de ses anciens coéquipiers, qui auraient prévu «de le tuer» et/ou «de le violer» en guise de représailles.

Les menaces ont de quoi inquiéter, puisque selon TMZ, le rappeur est mélangé aux autres détenus en prison et ne bénéficierait pas de traitement de faveur.

Son nouvel album Dummy Boy sort ainsi ce vendredi 23 novembre dans un contexte particulièrement dramatique.

Un juge fédéral a d’ores et déjà rejeté la demande de libération sous caution de son avocat, estimant que le rappeur était trop dangereux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles