«Implant Files» : quand une journaliste fait passer un filet à mandarines pour un implant vaginal

Une journaliste a réussi il y a deux ans à faire passer un filet de mandarines pour un implant vaginal. [AFP]

Le consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ) a publié une enquête, dimanche, pour dénoncer les lacunes des implants médicaux en Europe, nommée «Implant Files».

Selon FranceInfo, média partenaire, une journaliste de la chaîne néerlandaise Avrotros a réussi il y a deux ans à faire passer un filet de mandarines pour un implant vaginal.

En se faisant passer pour un fabricant, elle est parvenue à se procurer un «marquage CE», ce qui lui aurait permis de vendre son implant 'bidon' dans n'importe quel pays de la communauté européenne. Et ce, même si cet implant n'en est pas un en réalité.

Alerté par la journaliste néerlandaise Jet Schouten, l'ICIJ a alors décidé de mener une enquête européenne - en partenariat avec 59 médias et 252 journalistes - pour montrer les failles du système de certifications des dispositifs médicaux en Europe, comme les implants mammaires, les prothèses de hanche ou encore les stents.

A l'issue, le consortium - déjà à l'origine des révélations «Panama Papers» ou les «Paradise Papers»- a décidé de constituer une base de données consultable.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles