Une aiguille découverte dans une fraise en Nouvelle-Zélande

En Australie, plus de 200 cas présumés de «fraises piégées» avaient été signalés après l'annonce de l'hospitalisation d'un homme pour des douleurs à l'estomac après l'ingestion d'un fruit contaminé. [Saeed KHAN / AFP]

Une nouvelle affaire de «fraises piégées» secoue, non pas l'Australie, mais la Nouvelle-Zélande. Lundi 26 novembre, une aiguille a été retrouvée dans une fraise, a annoncé la police locale.

Et cette découverte fait craindre une vague d'actes malveillants comme cela a pu se produire en Australie, en septembre dernier.

Cette fraise piégée, qui est en réalité la deuxième à contenir une aiguille dans le pays, a été repérée dans une barquette mise en vente dans la petite ville de Geraldine, au sud du pays. Le propriétaire du supermarché d'où provient la barquette incriminée a annoncé le retrait de l'intégralité des fraises de ses rayonnages. Un porte-parole du gouvernement a indiqué que les autorités n'avaient «pas de raison de penser que l'affaire puisse aller au-delà de cette unique découverte».

200 fraises présumées piégées en Australie

En septembre, l'Australie a vécu la même histoire. Plus de 200 cas présumés de «fraises piégées» avaient été signalés après l'annonce de l'hospitalisation d'un homme pour des douleurs à l'estomac après l'ingestion d'un fruit contaminé.

A l'issue de l'enquête, une femme de 50 ans, qui travaillait dans une ferme où étaient produites ces fraises, avait été arrêtée et inculpée dans l'Etat du Queensland, dans le nord-est de l'Australie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles