Harcelé et agressé, un jeune réfugié syrien reçoit 90.000 euros grâce à la mobilisation des internautes

Les images ont indigné les réseaux sociaux. [Capture twitter /@theJeremyVine]

En Angleterre, depuis le mardi 27 novembre, les images révoltantes d'un jeune réfugié syrien, victime de harcèlement scolaire et d'une agression à caractère raciste, font le tour des réseaux sociaux. Indignés, des internautes se sont mobilisés en masse, allant jusqu'à ouvrir une cagnotte en ligne. 

Le pire des réseaux sociaux a ainsi donné lieu à une extraordinaire solidarité.

Sur la vidéo, partagée des milliers de fois sur Twitter, on peut voir le jeune réfugié syrien, 15 ans, se faire martyriser sans aucune raison par un autre élève beaucoup plus grand que lui, âgé de 16 ans, sur le terrain de sport de l'établissement scolaire britannique où tous deux sont scolarisés.

Les faits remonteraient à fin d'octobre dernier. Ils se sont déroulés au lycée de Huddersfield, une ville située au nord près de Leeds (Nord de l'Angleterre).

Les autres enfants, hilares

Cela devant plusieurs autres enfants et adolescents hilares, ne trouvant visiblement rien de mieux à faire que de se moquer de la victime plutôt que de lui venir en aide. 

Le bourreau s'en prend donc au jeune, qui ne peut pas non plus vraiment se défendre car son bras semble cassé - il porte un plâtre au bras gauche - , le projetant au sol. 

Le calvaire du jeune syrien n'est pas encore terminé. On peut en effet voir son agresseur le saisir par le cou et l'étrangler pour lui verser de l'eau dans les yeux.  «Je vais te noyer», lui crie-t-il avant de le laisser partir, enfin.

Selon les informations communiquées par les médias britanniques, on apprendra plus tard l'identité de la jeune victime.

Il s'appelle Jamal et a eu le courage de parler à sa famille. Celle-ci a porté plainte et une enquête a été ouverte par la police locale pour «agression aggravée à caractère raciste».

Une cagnotte ouverte sur GoFundMe

Suite à la diffusion de ces images sur Internet, Jamal a reçu énormément de messages de soutien et une cagnotte GoFundMe a même été créée pour aider la famille à payer les frais de justice et, surtout à repartir de l'avant.

Le texte, qui accompagne la collecte de fonds, permet en outre d'apprendre que Jamal n'était pas le seul à être victime de harcèlement scolaire. Sa petite soeur, aussi, a été victime de mauvais traitements de la part de cruels petits camarades.

Un supplice qui aurait duré, là aussi, plusieurs semaines, au point que la jeune fille (dont l'âge n'a pas été communiqué) aurait tenté de se couper les poignets dans les toilettes de l'école.

La cagnotte, ouverte par un certain Mohammed Tahir le jour même où la vidéo a fuité sur Internet, a fixé pour objectif de récolter 50.000 livres (environ 56.600 euros).

Un but largement dépassé puisque, vingt-quatre heures plus tard, elle cumulait plus de 80.000 livres, soit plus de 90.000 euros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles