Madrid bannit les véhicules polluants du centre-ville

La mairie souhaite donner la priorité aux transports propres. [GERARD JULIEN / AFP]

C'est une première en Europe. Depuis ce vendredi, tous les véhicules polluants seront bannis du centre-ville de Madrid.

Baptisé, «Madrid Central», le plan dans le cadre duquel est mise en place cette interdiction établit une zone de basses émissions de CO2 dans un périmètre de quelque 472 hectares. Seuls les résidents ou les propriétaires de véhicules «zéro émissions» auront ainsi le droit de circuler, et seulement pour aller se garer dans un parking ou une place de garage. 

L'objectif de la mairie dirigée par Manuel Carmena est de faire baisser les niveaux de dioxyde d'azote de 23% d'ici 2020 et de mettre les habitants, et non les véhicules, au coeur de la politique de transports. 

Par ailleurs, 80% des rues du centre-ville avaient déja été limitées à 30 km/h, seules les routes à au moins deux voies dans le même sens restant limitées à 50 km/h. 

Et les piétons sont autorités à traverser n'importe où dans les zones 30, et pas seulement au niveau des passages piétons.

L'exemple de Madrid pourrait ainsi insiprer les autres grandes villes européennes, confrontées à des niveaux record de pollution de l'air et à leurs conséquences sur la santé.

À suivre aussi

Environnement Considéré comme éteint, le tigre de Tasmanie aurait été aperçu
Animaux Les fourmis les plus rapides du monde chronométrées dans le Sahara
Animaux Pourquoi le chant des baleines a-t-il changé ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles