«Je ne suis pas un clone», explique le président nigérian face aux rumeurs de sa mort

«Je suis vraiment moi, je vous assure. Je célébrerai mon 76e anniversaire et je suis en pleine forme», a été obligé d'affirmer le président lors d'un forum en Pologne où il était invité. [Audu MARTE / AFP]

Face aux rumeurs de sa mort, le président du Nigeria a pris la parole publiquement, dimanche 2 décembre.

Muhammadu Buhari a nié avoir été cloné, comme le prétend une rumeur qui circule depuis des mois sur les médias sociaux, rapporte le Guardian. En effet, cette théorie folle est née après les cinq mois d'hospitalisation du président en Grande-Bretagne, pour une maladie dont la nature n'a pas été révélée. 

La rumeur, relayée notamment par des opposants politiques, est que le président, qui se présente comme candidat à la réélection en février, aurait été remplacé par un sosie soudanais appelé Jubril. 

«Je suis vraiment moi, je vous assure. Je célébrerai mon 76e anniversaire et je suis en pleine forme», a-t-il été obligé d'affirmer lors d'un forum en Pologne où il était invité. 

«De nombreuses personnes espéraient que je meure durant ma maladie», a-t-il déclaré. «Certains d'entre vous ont même contacté mon vice-président pour devenir son adjoint, en pensant que j'étais mort. C'était très embarrassant pour lui et naturellement, il m'a rendu visite à Londres pendant ma convalescence.»

Il ajouté que les auteurs de la rumeur étaient «ignorants et impies». 

UN COMMUNIQUÉ DIFFUSÉ

La présidence a diffusé les propos de Muhammadu Buhari dans un communiqué intitulé «Je suis vraiment moi, le président Buhari répond aux allégations de clonage», selon The Guardian. 

Une vidéo du président répondant aux questions a aussi été posté sur son compte Twitter. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles