Bitcoin : la Grèce accepte l'extradition d'Alexander Vinnik vers la France

Le Russe Alexander Vinnik va pouvoir être extradé vers la France. Le Russe Alexander Vinnik, en octobre 2017 en Grèce. [SAKIS MITROLIDIS / AFP]

La Cour suprême grecque a donné suite mercredi à la demande de la France d'une extradition vers ce pays du Russe Alexander Vinnik, un ancien opérateur de la plateforme d'échange de monnaies cryptées BTC-e soupçonné de blanchiment d'argent, a-t-on appris de source judiciaire.

Arrêté dans le nord de la Grèce en juillet 2017, Alexander Vinnik était emprisonné depuis en attendant son transfèrement vers un autre Etat. La justice grecque avait également accepté en septembre une demande d'extradition vers la Russie et en 2017 une autre vers les Etats-Unis, après des requêtes de ces deux pays, mais finalement M. Vinnik doit être transféré en France car il a été arrêté sous un mandat européen, ce qui permet une procédure plus facile à l'intérieur de l'UE, selon une source judiciaire.

Vous aimerez aussi

Mort d'Alexia à Oléron :  le procès s'ouvre ce lundi
Justice Meurtre d'Alexia à Oléron : le procès s'ouvre ce lundi
Procès d'Abelkader Merah : les familles des victimes réclament justice
Tuerie de Toulouse Procès d'Abelkader Merah : les familles des victimes réclament justice
Justice Tueries de Toulouse et Montauban : Abdelkader Merah de retour aux assises

Ailleurs sur le web

Derniers articles