Meurtre de 2 touristes au Maroc : les suspects arrêtés avaient prêté allégeance à Daesh

La scène du crime Une image de la télévision marocaine montrant des policiers et des locaux à l'endroit où les deux randonneuses scandinaves ont été tuées.[AFP / 2M.ma]

Les quatre suspects interpellés suite au meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves dans le sud du Maroc avaient prêté allégeance à Daesh, selon une vidéo de cette allégeance dont l'authenticité a été confirmée par le procureur de Rabat.

«La vidéo montrant les individus arrêtés, dans le cadre de l'enquête sur le crime de meurtre des deux touristes étrangères, en train de prêter allégeance à Daesh a été enregistrée la semaine dernière, avant l'exécution des actes criminels faisant l'objet de l'enquête», selon un communiqué diffusé jeudi soir par le procureur de Rabat.

Selon des témoignages recueillis par la chaîne de télévision marocaine 2M, les deux femmes, une Danoise de 24 ans et une Norvégienne de 28 ans, ont été surprises par la tombée de la nuit, dimanche 16 décembre, alors qu'elles randonnaient et avaient décidé de camper sur place.

Le lendemain, leurs corps sans vie ont été retrouvés par des touristes qui ont immédiatement prévenu les services de police. Selon un hôtelier et guide local, ils étaient localisés dans un endroit isolé au pied des montagnes enneigées.

Des traces de «Violence à l'arme blanche» sur le cou

Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les circonstances de leur mort. D'après les autorités locales, les dépouilles des deux touristes portent des «traces de violence à l'arme blanche» sur le cou. La victime danoise, Louisa Vesterager Jespersen, «s'est fait trancher la gorge», a affirmé sa mère dans le journal danois B.T. Une vidéo montrant le meurtre d'une des jeunes femmes circule sur Internet.

Un premier suspect, rapidement interpellé à Marrakech, avait été placé en garde à vue afin de déterminer le mobile de son crime présumé. 

Les deux amies étudiaient dans une université du sud de la Norvège et effectuaient un voyage prévu pour durer un mois. La famille de la victime danoise lui avait déconseillé de se rendre au Maroc «à cause de la situation chaotique», a précisé sa mère. Mais «les filles avaient pris toutes les précautions avant de s'embarquer pour ce voyage», a assuré la mère de Maren Ueland, la touriste norvégienne, à la radiotélévision locale NRK.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles