Libye : trois morts dans l'attaque contre le ministère des Affaires étrangères

Selon une source de sécurité qui se trouvait sur place, une «voiture piégée» a tout d'abord explosé devant le bâtiment, amenant des forces de sécurité à se rendre sur le site. Des combats ont alors éclaté à l'intérieur avec «trois ou quatre assaillants».[Mahmud TURKIA / AFP]

Au moins trois personnes sont mortes mardi dans l'attaque contre le ministère des Affaires étrangères à Tripoli, la capitale libyenne, selon un nouvau bilan officiel. Le dernier décompte fait état de 21 personnes ont blessées.

Selon une source de sécurité qui se trouvait sur place, une «voiture piégée» a tout d'abord explosé devant le bâtiment, amenant des forces de sécurité à se rendre sur le site. Des combats ont alors éclaté à l'intérieur avec «trois ou quatre assaillants». Une deuxième explosion, «provoquée par un kamikaze», a alors eu lieu «au 2e étage».

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a fait état d'une «attaque suicide» menée par des «éléments terroristes», tout en saluant le «professionnalisme» des services de sécurité, ayant permis selon lui de limiter le nombre des victimes.

Des colonnes de fumée étaient visibles au-dessus du bâtiment, d'après des témoins.

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli d'un gouvernement d'union nationale (GNA), soutenu par la communauté internationale, et dans l'Est, un cabinet parallèle appuyé par l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles