Thaïlande : 200 morts sur les routes en 3 jours

La conduite alcoolisée est la première cause des accidents, on peut lui imputer 40% de ceux-ci, selon le ministre du Tourisme, Weerasak Kowsurat. La conduite alcoolisée est la première cause des accidents, on peut lui imputer 40% de ceux-ci, selon le ministre du Tourisme, Weerasak Kowsurat.[Roberto SCHMIDT / AFP]

200 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route en Thaïlande, au troisième jour des congés pour le Nouvel An. 

Cette période de congés qui s'étend jusqu'au 2 janvier est connue dans le pays pour être les «sept jours les plus dangereux». De nombreuses routes sont encombrées par les voyageurs qui rendent visite à leurs amis ou famille

La conduite alcoolisée est la première cause des accidents, on peut lui imputer 40% de ceux-ci, selon le ministre du Tourisme, Weerasak Kowsurat, cité par le Bangkok Post. Et 27,7% seraient provoqués par une vitesse excessive selon la police. Les trois quarts des véhicules impliqués dans les accidents étaient des deux-roues. 

Au total, 1633 accidents ont été signalés au cours des trois derniers jours. Les routes du pays ont atteint leur statut officiel des routes les plus meurtrières en Asie du Sud-Est, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'an dernier, 423 personnes sont décédées à la même période et plus de 4 000 personnes ont été blessées, pour 478 morts en 2016, un record.  

Nikorn Chamnong, militant pour la sécurité routière et ancien vice-ministre des Transports, a déclaré à la BBC que la «répression est la clé et les sanctions doivent être suffisamment lourdes pour que les gens en aient peur. Et les campagnes de sécurité doivent être continues, pas seulement en haute saison». «Nous devons revenir en arrière et changer l'ADN du pays», a-t-il ajouté. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles