Un milliardaire japonais à l'origine du tweet le plus partagé de l'histoire

Par ce geste, l'homme d'affaires Yusaku Maezawa espère que les internautes pourront «réaliser un rêve» [DAVID MCNEW / AFP].

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, fondateur du site de vente en ligne de vêtements Zozotown, a publié le 5 janvier un tweet dans lequel il promet d'offrir au total 100 millions de yens (800.000 euros environ) à 100 personnes choisies parmi ses followers.

Mis en ligne dans la soirée du samedi, le message, rédigé en japonais, avait été retweeté, 36 heures plus tard, par plus de 4,5 millions de personnes, ce qui en fait le tweet le plus partagé de l'histoire à ce jour.

Logiquement, le nombre d'abonnés au compte de Yusaku Maezawa a bondi de 500.000 personnes samedi à plus de 5 millions ce lundi 7 janvier.

Les personnes intéressées ayant jusqu'à ce lundi soir pour retweeter le message afin de tenter leur chance, le nombre de followers de Yusaku Maezawa semblait encore amener à grandir.

Les 100 heureux élus, qui recevront donc chacun 1 million de yens (soit 8.000 euros environ) recevront cette somme de la fortune personnelle de Yusaku Maezawa. Tous en seront avertis par message privé.

Le patron de 43 ans, était, l'année dernière, à la tête d'un pactole de plus de 2,3 milliards de dollars (environ 2 milliards d'euros), selon Forbes.

Encore peu connu en France, il s'était toutefois illustré pour avoir acheté à Elon Musk, en septembre dernier, les premiers billets pour un voyage touristique dans l'espace à bord d'une fusée SpaceX.

Permettre de «réaliser un rêve»

Interrogé sur ce qui l'avait poussé à organiser ce généreux tirage au sort, l'homme d'affaires a expliqué qu'il voulait que chacun puisse un jour «réaliser un rêve» alors que lui-même espère réaliser le sien, en effectuant un voyage historique de cinq jours autour de la Lune.

«Si vous recevez un million de yens, vous l'utiliserez avec des amis, de la famille, pour le bien de la société ou les animaux. Cela me donne envie de pleurer (de bonheur) car cet argent servira à autre chose qu'à vous-même», a-t-il encore écrit sur Twitter.

Un formidable coup de publicité

Reste que le tweet de Yusaku Maezawa, en dehors de sa dimension altruiste, offre également une jolie publicité à Zozotown, la plate-forme de vente en ligne qu'il a lancé en 2004, et dont il détient aujourd'hui 39 % du capital. 

Le journal économique Les Echos souligne que sur le dernier exercice fiscal, clos en avril dernier, le site avait réalisé un bénéfice de 32 milliards de yens (240 millions d'euros environ) en hausse de 24 % sur un an. 

Le buzz suscité par le tweet de l'homme d'affaires offre enfin à la compagnie un joli coup de pub à l'international, alors qu'elle était jusqu'ici peu connue en dehors du Japon. 

Preuve de cet engouement, l'action du groupe de Yusaku Maezawa, a bondi de près de 9,5 % à la mi-journée à la bourse de Tokyo. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles