Pour Donald Trump, le «shutdown» historique pourrait être réglé en 15 minutes

Samedi, le président a affirme que le «shutdown» qui paralyse partiellement depuis trois semaines les administrations fédérales des États-Unis, et qui est devenu le plus long de l'histoire du pays, pourrait être «réglé en 15 minutes».

Donald Trump, qui réclame 5,7 milliards de dollars pour construire un mur anti-migrants à la frontière avec le Mexique, n'est pas parvenu à trouver un accord  avec les démocrates, farouchement opposés au projet. Ils le jugent «immoral», coûteux et inefficace pour lutter contre l'immigration clandestine.

Samedi matin, le président républicain a multiplié les tweets appelant l'opposition à «revenir à Washington» pour mettre un terme à ce qu'il a appelé «l'horrible crise humanitaire à la frontière sud». «Les démocrates pourraient régler le shutdown en 15 minutes ! Appelez votre sénateur ou représentant démocrate. Dites-leur de faire leur boulot! Crise humanitaire», a-t-il tweeté.

Aucun compromis ne pointe à l'horizon

Le milliardaire a aussi mentionné des critiques dans le Washington Post sur son absence de plan pour relancer le gouvernement. «En fait, il n'y a presque personne à la Maison Blanche, sauf moi, et j'ai un plan pour le shutdown», a-t-il assuré. Donald Trump avait assuré vendredi ne pas vouloir déclarer «si vite» une procédure d'urgence nationale qui lui permettrait d'utiliser des fonds déjà approuvés par le Congrès pour financer la construction du mur.

«Ce que nous ne cherchons pas à faire pour l'instant est l'urgence nationale», a-t-il ajouté après des jours de spéculation sur le recours à une telle procédure qui confère des pouvoirs exceptionnels au président. Utiliser une telle prérogative plongerait à coup sûr le pays dans une tempête politico-judiciaire.

Au Congrès, aucun compromis ne pointe à l'horizon. Le Sénat a suspendu sa séance vendredi en début d'après-midi et ne se réunira pas de nouveau avant lundi. Le jour même, le pays battait le record de longévité pour le «shutdown», dépassant les 21 jours de paralysie pendant l'ère Bill Clinton en 1995-1996.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles