Tout savoir sur Julian Castro, le démocrate latino qui se lance dans la course à la présidentielle

L'ambitieux latino Texan, Julian Castro, a annoncé en janvier sa candidature à la présidentielle américaine L'ambitieux latino Texan, Julian Castro, a annoncé en janvier sa candidature à la présidentielle américaine[Brendan Smialowski / AFP]

Etoile montante de la famille démocrate, Julián Castro s'est récemment lancé dans la course à la présidentielle de 2020. Face à Trump, cet ancien ministre de Barack Obama et maire de San Antonio entend bien mettre en avant ses origines hispaniques pour tacler la politique migratoire de l'actuel président. 

Dernier candidat déclaré, Julian Castro, 44 ans, a déjà une belle carrière derrière lui malgré son jeune âge. Propulsé après des études brillantes - science politique à Stanford, droit à Harvard - le jeune homme devient à 26 ans le plus jeune conseiller municipal de San Antonio, au Texas, septième ville des Etats-Unis, avant de ravir la mairie en 2009. 

Un talent oratoire certain se cache derrière ce visage poupin. C'est en 2012 que son charisme fait mouche à grande échelle : il devient alors le premier latino à donner un discours lors de la convention nationale démocrate. Un speech qui le distingue parmi la jeune garde des démocrates. Deux ans plus tard, il est désigné par Barack Obama comme ministre du Logement. 

Sa grand-mère a émigré du Mexique dans les années 1920. Sa mère, l'activiste Maria «Rosie» Castro s'est également battue pour les droits des immigrés. Un héritage qui pourrait ranimer un vote démocrate chez les électeurs hispaniques qui avaient soutenu Barack Obama, et dans une moindre mesure Hilary Clinton. En plein débat sur l'immigration aux Etats-Unis, le quarantenaire compte bien apparaitre comme un antidote à Donald Trump, comme il plait à se nommer dans un entretien à la NBC.

Une meilleure protection des minorités, une couverture santé universelle, un plan ambitieux pour le changement climatique - sous l'appellation «New Deal» vert -, des investissements pour un meilleur accès à l'éducation : autant de propositions qui le placent dans le camp des démocrates les plus progressistes, aux antipodes de l'actuel chef d'Etat américain.

Préparant son entrée en campagne, il écume les plateaux de télévisions et sort, comme tout bon candidat à la présidentielle, sa biographie deux ans avant le scrutin, intitulé «Un voyage improbable». Une communication soignée, soutenue par un atout de taille : son jumeau, Joaquim, également élu démocrate au Congrès, l'accompagne régulièrement pour une double dose de charisme télégénique. 

Malgré son ambition, le Texan demeure un outsider parmi la dizaine d'élus démocrates prêts à en découdre en 2020. Il devra alors se démarquer face aux plusieurs poids lourds à l'instar de l'ancien vice-président Joe Biden, les sénateurs Elizabeth Warren, Bernie Sanders ou Kamala Harris. 

Reste que Castro se démarque en devenant le troisième candidat présidentiel latino d'envergure en quatre, dans le sillage des candidats républicains Ted Cruz et Marco Rubio, remarqués en 2016. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles