Rome : la ville veut récupérer l'argent de la fontaine de Trevi au détriment d'une association

Des millions de pièces de monnaie sont jetées chaque année dans le bassin de la Fontaine de Trevi. [LAURENT EMMANUEL / AFP]

L'affaire suscite la polémique en Italie. La maire de Rome, Virginia Raggi, a proposé que l'argent jeté par les touristes dans la célèbre fontaine de Trevi soit utilisé pour financer les projets d'infrastructure de la ville. Ce, alors que les sommes récoltées étaient reversées jusqu'à présent aux oeuvres de charité. 

Jeter par dessus l'épaule gauche une pièce de monnaie dans l'eau de la fontaine est en effet une tradition censé garantir qu'un voeu s'exauce ou que l'on puisse retourner un jour dans la ville éternelle. Elle était née du film de 1954 «la Fontaine aux Amours», dans lequel trois jeunes Américaines se rendent à Rome dans l'espoir de trouver le prince charmant et jettent chacune une pièce de monnaie dans la fontaine en espérant que leur voeu se réalise. 

Les pièces de monnaie récoltées dans la fontaine représentent au total près de 1,5 million d'euros chaque année. Une somme qui depuis 2001 était reversée à l'association catholique Caritas, qui vient en aide aux plus démunis. Mais le 28 décembre dernier, le conseil municipal dirigé par le Mouvement 5 Etoiles a décidé qu'à partir du 1er avril l'argent serait utilisé par la ville pour financer l'entretien des lieux culturels et des projets d'aide sociale.

Une vive polémique

Une décision qui suscite depuis une vive polémique. Le journal édité par la conférence des évêques de Romes, Avvenire, a ainsi publié un article pour la dénoncer samedi dernier, intitulé «L'argent pris aux plus pauvres». Le directeur de Caritas, le Père benoni Ambarus, a estimé pour sa part que «cette issue n'était vraiment pas attendue», espérant que la municipalité revienne sur sa décision. Celle-ci n'a toutefois pas réagi à ces critiques pour le moment.

Vous aimerez aussi

La police scientifique italienne et des pompiers près de la carcasse d'un bus de transport scolaire incendié par son chauffeur le 20 mars 2019 à San Donato Milanese, près de Milan [Flavio LO SCALZO / AFP]
Italie Milan : les forces de l'ordre sauvent in extremis 51 collégiens pris en otage dans un bus
Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, le 11 février 2019 à Rome [Tiziana FABI / AFP/Archives]
Justice Italie : Matteo Salvini ne sera pas jugé pour séquestration de migrants
Football Après son exploit en Ligue des champions, la Juventus perd son premier match en Série A

Ailleurs sur le web

Derniers articles