L'armée israélienne trolle l'Iran sur Twitter

Tsahal communique activement sur Twitter. Tsahal communique activement sur Twitter.[Twitter / Israel Defense Forces]

A l'époque des réseaux sociaux, les tensions diplomatiques se règlent désormais en ligne. L'armée israélienne s'en est pris ce lundi à l'Iran via Twitter, postant un message pour dénoncer la présence des forces iraniennes en Syrie. 

«Iran, vous semblez être perdu», peut-on lire sur le post illustré par une carte du Moyen-Orient, sur laquelle une flèche pointe la Syrie avec le message «là où est l'Iran», alors que quatre autres flèches pointent l'Iran avec le commentaire : «là où se trouve la place de l'Iran». 

Israël avait affirmé avoir frappé, dans la nuit de dimanche à lundi, ce qu'il a présenté comme des cibles iraniennes en Syrie, causant la mort de 11 soldats, selon une ONG. Ces opérations ont été présentées comme une riposte à un tir de missile iranien, alors qu'Israël tente d'empêcher l'implantation de l'Iran, soutien du régime de Bachar al-Assad, en Syrie. 

De nombreux détournements sur Twitter

Le post a immédiatement suscité de nombreux commentaires sur Twitter, dont de nombreux détournements.

Un internaute a ainsi appliqué le principe de la carte au conflit entre l'Ukraine et la Russie.

Un autre a commenté : «la guerre sainte des memes a commencé».

Vous aimerez aussi

La centrale d'Arak où l'Iran avait un projet de construction d'un réacteur à eau lourde. Photo d'archives du 15 janvier 2011 [Hamid FOROUTAN / ISNA/AFP/Archives]
Nucléaire L'Iran augmente la pression, enfreindra vite une limite
Capture d'image de la télévision iranienne IRNN le 13 juin 2019 montrant deux pétroliers, cible d'une attaque dans le Golfe d'Oman [- / IRINN/AFP]
International Attaques de pétroliers : appels au calme après les accusations américaines contre l'Iran
Pour Trump, les attaques de pétroliers en mer d'Oman sont "signées" de l'Iran
Diplomatie Pour Trump, les attaques de pétroliers en mer d'Oman sont «signées» de l'Iran

Ailleurs sur le web

Derniers articles