Les restes d’un explorateur britannique découverts à Londres

Des archéologues qui fouillaient un vaste lieu de sépulture, près de la gare de Euston, ont déclaré ce vendredi avoir fait la découverte d'un plastron funéraire. Des archéologues qui fouillaient un vaste lieu de sépulture, près de la gare de Euston, ont déclaré ce vendredi avoir fait la découverte d'un plastron funéraire. [James O JENKINS / HS2 / AFP]

Les restes du premier navigateur et explorateur britannique à faire le tour du continent australien, Matthew Flinders, ont été découverts à Londres. 

Des archéologues qui fouillaient un vaste lieu de sépulture, près de la gare de Euston, ont déclaré ce vendredi avoir fait la découverte d'un plastron funéraire identifiant la dernière demeure du capitaine de la Royal Navy. Il fut inhumé le 23 juillet 1814.

«Le capitaine Flinders a mis l'Australie sur la carte grâce à sa ténacité et à son expertise en tant que navigateur et explorateur», a affirmé Helen Wass, l'archéologue chargée des fouilles du chantier du projet géant de ligne ferroviaire à grande vitesse HS2. 

«Nous allons à présent pouvoir étudier son squelette»

«Nous avons eu de la chance», a expliqué l'archéologue. «Il avait un plastron en plomb, ce qui signifie qu'il ne pouvait être corrodé. Nous allons à présent pouvoir étudier son squelette pour voir si la vie en mer a laissé des traces, et ce qu'on peut savoir de plus sur lui». 

Le capitaine Flinders a publié «A Voyage to Terra Australia» qui décrivait sa circumnavigation de l'Australie en 1802-1803, prouvant qu'il s'agissait d'un continent. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles