Rester mince serait lié à nos gènes, selon des scientifiques

En France, 15% de la population adulte serait en situation d'obésité[JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Une récente étude menée par une équipe de scientifiques et publiée dans PLOS Genetics, une revue spécialisée sur les questions de santé, affirme que le secret pour rester mince se trouverait purement et simplement dans nos gènes. 

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont comparé les échantillons d'ADN de trois groupes : 1.600 citoyens britanniques présentant un IMC (Indice de Masse Corporel) inférieur à 18, 2.000 personnes atteints d'obsésité et enfin 10.400 hommes et femmes à l'IMC normal (de 18 à 25). 

Après différentes analyses poussées, les experts ont constaté que les personnes en surpoids comportaient un nombre très élevé de gènes liés à l'obésité, tandis que ce nombre était très faible chez les personnes à l'IMC normal.   

La tendance à prendre du poids - ou à en perdre - serait-elle donc le résultat d'un facteur chance et pas d'un régime alimentaire ? «Il est facile de porter un jugement et de critiquer les autres à cause de leur poids mais la science prouve que les choses sont beaucoup plus complexes (...) Les personnes minces le sont en général car elles ont une quantité très faible de gènes liés à l'obésite et pas parce qu'elles sont moralement supérieures aux autres, comme certains aiment à le penser», a déclaré le Professeur Sadaf Farooqi de l'Université de Cambridge. 

Puis d'ajouter : «Nous avons beaucoup moins de contrôle que l'on pense sur notre poids»

En France, 15% de la population adulte serait en situation d'obésité, un chiffre en constante hausse depuis 1997. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles