El Chapo aurait drogué et violé des mineures

Joaquin Guzman lors de son arrestation à Los Mochis, le 8 janvier 2016. [© ALFREDO ESTRELLA / AFP]

«El Chapo», de son vrai nom Joaquin Guzman, n'aurait pas fait qu'exporter une centaine de tonnes de cocaïne aux Etats-Unis. D'après des documents rendus publics samedi 2 février, le narcotrafiquant mexicain aurait aussi drogué et violé des adolescentes triées sur le volet.

C'est un témoin au procès qui se tient en ce moment à New York, l'ex-associé d'El chapo, Alex Cifuentes qui a fait ces révélations aux autorités. D'après lui, une femme envoyait des photos de jeunes filles au chef du cartel de Sinaloa pour qu'il sélectionne sa proie.

Les victimes qui n'avaient parfois que 13 ans étaient droguées «avec une substance poudreuse». Ce «service», auquel le trafiquant aurait eu recours trois ou quatre fois, lui coûtait 5.000 dollars par fille.

Les documents contenant ces éléments ont été publiés après la protestation de plusieurs médias américains vis-à-vis de la confidentialité entourant le procès.  

Mais Alex Cifuentes n'a pas mentionné ces faits à la barre. L'ex-associé d'El Chapo, 50 ans, a été arrêté au Mexique en 2013 et ensuite conduit aux États-Unis. Emprisonné, il coopère avec la justice américaine pour obtenir une clémence de sa condamnation.

El Chapo, qui fait face à dix chefs d’inculpation pour trafic de drogue, possession d’armes et blanchiment d’argent, risque la prison à perpétuité en cas de condamnation. Il est accusé d’avoir supervisé l’exportation de plus de 155 tonnes de cocaïne aux États-Unis entre 1989 et 2014.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles