Un sosie de Duterte sème la confusion durant la messe à Hong Kong

Un sosie du président philippin Rodrigo Duterte et celui du numéro-un nord-coréen Kim Jong Un ont suscité étonnement et stupeur lors d'un service religieux à Hong Kong, le 3 février 2019. [ISAAC LAWRENCE / AFP] Un sosie du président philippin Rodrigo Duterte et celui du numéro-un nord-coréen Kim Jong Un ont suscité étonnement et stupeur lors d'un service religieux à Hong Kong, le 3 février 2019. [ISAAC LAWRENCE / AFP]

Un sosie du président philippin Rodrigo Duterte s'est rendu à la messe du dimanche dans une église de Hong Kong fréquentée par la communauté philippine de l'ex-colonie britannique, provoquant l'enthousiasme des fidèles mais aussi une certaine confusion.

L'acteur philippin a débarqué à l'église St Joseph vêtu d'une chemise blanche semblable à celles qu'affectionne le président de l'archipel, accompagné de Howard X, sosie du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un établi à Hong Kong.

Des centaines de fidèles se sont mis à applaudir et à photographier l'imitateur philippin qui se fait appeler «Cresencio Extreme». S'ils ont écouté la messe dite en tagalog, principale langue vernaculaire des Philippines, beaucoup ne pouvaient s'empêcher de sourire et de le regarder.

«C'est Duterte ?», demandait une femme incrédule, ajoutant qu'il avait l'air trop jeune pour être le président septuagénaire.

Dès la fin de la messe, la foule enthousiaste a encerclé Cresencio Extreme, bon nombre de fidèles poussant des cris de joie. L'acteur serrait des mains avec calme.

Le sosie du président philippin Rodrigo Duterte, connu sous le nom de Cresencio Extreme, en compagnie du sosie de Kim Jong Un, à un service religieux à Hong Kong le 3 février 2019. [ISAAC LAWRENCE / AFP]
Le sosie du président philippin Rodrigo Duterte, connu sous le nom de Cresencio Extreme, en compagnie du sosie de Kim Jong Un, à un service religieux à Hong Kong le 3 février 2019. [ISAAC LAWRENCE / AFP]

Devant l'église, des fidèles s'interrogeaient toutefois, comparant leurs photos et faisant remarquer qu'il n'était accompagné d'aucun garde du corps et que quelque chose n'allait pas dans sa personnalité.

Des participants ne se sont pas offusqués mais une femme qui s'est identifiée sous le prénom de Linda s'est insurgée contre une initiative jugée «malpolie». «Débarquer ici et se donner en spectacle, notre Duterte n'est pas comme ça», a-t-elle déclaré.

Environ 200.000 Philippins vivent à Hong Kong, pour la plupart des femmes employées comme domestiques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles