Le mystérieux astéroïde Ultima Thulé est «plat comme une crêpe»

La Nasa a partagé une courte séquence sur laquelle on peut voir passer l'astéroïde Ultima Thulé. La Nasa a partagé une courte séquence sur laquelle on peut voir passer l'astéroïde Ultima Thulé.[Capture d'écran Twitter / NASA]

De nouvelles photos prises par la sonde New Horizons de la Nasa révèlent que Ultima Thulé, l'objet spatial le plus lointain jamais atteint, est «plat comme une crêpe», et non en forme de bonhomme de neige comme les scientifiques le pensaient auparavant.

Telles sont les conclusions d'Alan Stern, le chercheur responsable de la mission New Horizons, après l'examen de 14 nouveaux clichés pris par la sonde, lors de son survol de l'astéroïde le 31 décembre dernier, qui ont été dévoilés par la Nasa le 8 février dernier.

Mais pourquoi cette découverte est-elle si importante pour la science ? La réponse est donnée par Alan Stern. «Ces images créent de nouvelles énigmes sur la manière dont un tel objet a pu se former. Nous n'avions jamais vu quelque chose comme cela en orbite autour du soleil», explique le scientifique du Southwest Research Institute, à San Antonio (Texas).

Plus précisément, Ultima Thulé est formé de deux lobes. D'après les observations de la Nasa, l'un ressemble à une «crêpe» (il a été baptisé «Ultima») quand l'autre, plus petit, est en forme de «noix cabossée» (appelé «Thulé»).

Situé à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre

Ce sont les internautes qui ont choisi ce nom par le biais d'un vote, organisé par la Nasa. C'est «Ultima Thulé» qui l'a emporté, une expression signifiant «au-delà de Thulé». Thulé fait ici référence à une île de la mythologie gréco-romaine, qui serait la plus septentrionale du monde.

Un patronyme qui sied bien à cet astéroïde de 33 km de diamètre, dont le nom d'origine est 2014 MU69, car il s'agit de l'objet le plus distant de la Terre jamais exploré par une sonde spatiale. Il est en effet situé bien au-delà de Pluton, à 6,4 milliards de kilomètres de la Terre.

percer les origines du système solaire

Malgré tout, cette roche spatiale mystérieuse est encore loin d'avoir dévoilé tous ses secrets. Mais il faudra être patient pour en savoir plus. En effet, compte tenu de la distance à laquelle se trouve New Horizons de la Terre, deux ans seront nécessaires pour récupérer la totalité des données recueillies par le sonde. Avant cela doivent nous parvenir prochainement de nouvelles images de l'astre, en haute définition et en couleurs.

Pour la Nasa, l'objectif de cette observation d'Ultima Thulé est d'essayer de mieux comprendre la formation de notre système solaire et des planètes qui le composent, notamment notre Terre. En effet, l'astéroïde est situé dans la ceinture de Kuiper, qui abrite des petits corps et des planètes naines (comme Pluton), vestiges de la formation du système solaire.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles