YouTube passe à l'action contre les vidéos complotistes

Cette lutte contre les vidéos complotistes était demandée depuis longtemps Cette lutte contre les vidéos complotistes était demandée depuis longtemps[LOIC VENANCE / AFP]

Un pas de plus pour la lutte contre les vidéos conspirationnistes. YouTube a lancé fin janvier une nouvelle stratégie afin de lutter contre la diffusion des vidéos complotistes. 

Lorsqu'un internaute regarde une vidéo expliquant pourquoi la terre est plate, il se verra désormais proposer des points de vue différents, par exemple une vidéo démontrant que la Terre est ronde.

La filiale de Google affirme dans son texte que cela est mis en place pour «réduire la diffusion de contenus qui s'approchent, mais qui ne dépassent pas, la ligne des règles d'utilisation de la plateforme». 

Le géant américain insiste donc sur le fait que cela ne représente pas de la censure. Les contenus conspirationnistes ne seront pas supprimés de la plateforme, et les personnes tapant les bons mots-clés dans la barre de recherche les trouveront aisément.

C'est une intelligence artificielle qui se charge de recommander des vidéos contrant les théories complotistes. Guillaume Chaslot, ancien ingénieur pour Google, a expliqué sur Twitter que la mise en place de ce système était une «victoire historique» pour YouTube. Selon lui, des milliers de personnes tombent sous le coup des vidéos faisant la promotion de théories du complot, en raison du précédent algorithme de la plateforme.

Le but de ce dernier était de faire rester les internautes le plus longtemps possible, de manière à engranger plus de recettes publicitaires.

Ainsi par exemple, lorsqu'une personne enchaînait plusieurs vidéos parlant de recettes de cuisine, YouTube repérait ce comportement potentiellement addictif et le reproduisait avant de le proposer au plus grand nombre.

Résultat, dès lors qu'un autre spectateur regardait un contenu cuisine, il se voyait proposer les mêmes recettes que la personne précédente. Il en était de même pour les vidéos complotistes.

L'instauration de cette intelligence artificielle vont donc «sauver des milliers de personnes» de l'emprise des théories du complot, selon Guillaume Chaslot.

Vous aimerez aussi

jeux vidéo Avec son service Stadia, Google se lance dans le jeu vidéo en streaming
Russie Poutine promulgue deux lois contre les «fake news» et les «offenses à l'Etat»
Réseaux sociaux Qu'est-ce que le «trashtag challenge», le nouveau défi du Web ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles