Juan Guaidó : «L'aide humanitaire est en route»

«Attention Venezuela : nous annonçons officiellement QU'EST ENTRÉ le premier chargement d'aide humanitaire depuis notre frontière avec le Brésil. C'est un grand succès, Venezuela !» a-t-il tweeté[RAUL ARBOLEDA / AFP]

Juan Guaidó a annoncé samedi à la mi-journée l'entrée au Venezuela d'un premier camion d'aide par la frontière brésilienne, malgré l'ordre donné par le président Nicolas Maduro de la maintenir fermée. 

«Attention Venezuela : nous annonçons officiellement QU'EST ENTRÉ le premier chargement d'aide humanitaire depuis notre frontière avec le Brésil. C'est un grand succès, Venezuela !» a-t-il tweeté. 

Quelques heures plus tôt, celui qu'une cinquantaine de pays a reconnu président du Venezuela par intérim avait annoncé l'arrivée de l'aide humanitaire. Il avait réitéré son appel à l'armée à laisser passer l'aide, qui s'accumule notamment dans des entrepôts de la ville frontalière de Cucuta depuis le 7 février, mais que le régime de Nicolas Maduro refuse, y voyant au préalable à une intervention militaire américaine pour l'évincer du pouvoir. 

«Bienvenus !»

«L'appel aux forces armées est très clair : bienvenus du côté correct de l'histoire, bienvenus les militaires qui aujourd'hui se mettent du côté de la Constitution», a déclaré le chef de l'opposition lors d'une conférence de presse. 

Il a également lancé un appel «au peuple chaviste, au peuple qui aujourd'hui veut se retrouver sur ces ponts» frontaliers entre le Venezuela et la Colombie. «Nous vous appelons afin que vous vous manifestiez aussi en ce moment historique du Venezuela pour que cesse l'usurpation» du pouvoir par Nicolas Maduro. 

Arrivé vendredi à Cucuta, en dépit d'un ordre judiciaire lui interdisant de quitter son pays, le chef du parlement vénézuélien, dominé par l'opposition, était accompagné des présidents de Colombie, du Chili, du Paraguay, et du secrétaire général de l'Organisation des états américains (OEA). 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles