Rubygate : une ex-mannequin, témoin clé de l'affaire, meurt mystérieusement empoisonnée

Imane Fadil avait été hospitalisée le 29 janvier dernier dans les environs de Milan, dans le nord de l'Italie, suite à de vives douleurs à l'estomac. [Olivier MORIN / AFP]

Le récent décès de l'ex-mannequin Imane Fadil, témoin dans un procès contre Silvio Berlusconi et ses soirées «bunga-bunga», sème le doute en Italie. Selon plusieurs médias locaux, la jeune femme de 33 ans serait morte des suites d'un empoisonnement à des substances radioactives.

Pour rappel, Imane Fadil est l'une des rares témoins à avoir accepté de parler lors du procès contre le Cavaliere italien.

Imane Fadil avait été hospitalisée le 29 janvier dernier dans les environs de Milan, dans le nord de l'Italie, suite à de vives douleurs à l'estomac. Elle a finalement succombé le 1er mars, a indiqué le procureur de Milan Francesco Greco, samedi 16 mars, annonçant l'ouverture d'une enquête pour homicide volontaire.

Selon le quotidien le Corriere della Sera, l'hôpital aurait procédé à des examens pour tenter de comprendre quelle était la cause de la détérioration rapide de sa santé. Faute de résultats probants, l'établissement aurait envoyé des échantillons à un laboratoire spécialisé à Pavie. Ce dernier évoque «la présence d'un mélange de substances radioactives qu'il n'est pas possible de trouver normalement dans le commerce».

Avant de mourir, la jeune femme aurait confié à son avocat et à ses proches «sa crainte d'avoir été empoisonnée».

Témoin clé dans le Rubygate

L'ancien mannequin s'était fait connaître des Italiens lors du procès Rubygate portant sur les soirées «bunga-bunga» de l'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. Ce dernier organisait dans sa villa à Arcore, dans les environs de Milan, des soirées avec des jeunes femmes, dont une mineure - Ruby.

Imane Fadil avait notamment expliqué que le soir de sa première visite à Arcore, elle avait reçu de Silvio Berlusconi une enveloppe de 2.000 euros. Il lui aurait déclaré : «ne vous offensez pas». Elle a également décrit lors du procès avoir assisté à «une performance» de deux femmes déguisées en religieuses, avec un «ballet sexy» et strip-tease.

Dans le dernier procès de l'affaire Ruby, toujours en cours, Silvio Berlusconi est accusé de subordination de témoin. Néanmoins, le tribunal avait rejeté en janvier dernier la demande d'Imane Fadil de se constituer partie civile.

Un livre choc 

Samedi, le quotidien Il Fatto quotidiano précise qu'elle était en train d'écrire un livre, portant sur les soirées de la villa d'Arcore. «Je veux tout dire. Cela ne se limite pas à un homme puissant qui a eu des filles. Il y a beaucoup plus dans cette histoire, des choses beaucoup plus sérieuses», avait-elle déclaré au journal avant son décès.

Les magistrats en charge de l'enquête ont pu obtenir une copie de son manuscrit.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles