Norvège : noria d'hélicoptères pour évacuer les 1.300 passagers d'un paquebot en difficulté

Quatre appareils ont été dépêchés sur place pour y effectuer des navettes entre le navire et la terre avec les personnes évacuées[Odd Roar LANGE / NTB Scanpix / AFP]

Les autorités norvégiennes poursuivaient samedi soir l'évacuation spectaculaire par hélicoptère de quelques 1.300 personnes à bord d'un navire de croisière, victime d'un problème moteur dans des eaux notoirement périlleuses au large de la Norvège.

«Le navire de croisière Viking Sky a lancé un SOS, problèmes de motorisation dans une météo mauvaise», a annoncé le Centre de secours du sud de la Norvège sur Twitter. Dans un autre tweet, la police locale a indiqué que les 1.300 passagers allaient être évacués vers la terre. «Le bateau n'a qu'un moteur qui fonctionne et les vents sont assez forts. Nous préférons donc que les gens soient à terre qu'à bord du navire», a déclaré à l'AFP le chef des opérations de la police, Tor Andre Franck. Aux alentours de 16H30 (14H30 GMT), une centaine de personnes avaient été évacuées par hélicoptère.

Quatre appareils ont été dépêchés sur place pour y effectuer des navettes entre le navire et la terre avec les personnes évacuées, a indiqué le Centre de secours. Les images des médias norvégiens, filmées depuis la terre, montraient la grande silhouette blanche du paquebot survolé par des hélicoptères dans une mer agitée.«Cela va prendre du temps pour évacuer tout le monde», a précisé M. Franck. L'incident s'est produit vers 14H00 à quelques milles marins au large de la région de Møre og Romsdal (ouest de la Norvège), une région où plusieurs naufrages ont eu lieu.

«C'est dangereux de rencontrer des problèmes moteur dans ces eaux qui cachent de nombreux récifs», a indiqué M. Franck, précisant que les creux atteignaient jusqu'à 8 mètres samedi. D'autres bateaux ont été dépêchés sur zone et un centre d'accueil a été mis en place à terre pour accueillir les personnes évacuées. «Le navire a jeté l'ancre et un de ses moteurs fonctionne. Il est actuellement à environ deux kilomètres des côtes», a déclaré un porte-parole du Centre de secours, Einar Knutsen, à la chaîne NRK. «Pour l'instant, tout se passe correctement», a-t-il dit. Aucun blessé n'a été signalé pour le moment.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles