Le président Xi sur la Côte d'Azur pour voir Monaco et Macron

Le président chinois Xi Jinping, à Rome, le 23 mars 2019 [Alberto PIZZOLI / AFP] Le président chinois Xi Jinping, à Rome, le 23 mars 2019 [Alberto PIZZOLI / AFP]

Une visite d'Etat à Monaco puis un dîner privé avec le couple Macron : le président chinois Xi Jinping est attendu dimanche sur la Côte d'Azur, placée sous haute sécurité, avant le début officiel de sa visite en France, lundi et mardi.

Le président chinois a achevé samedi une visite en Italie qu'il a pu rallier à son gigantesque projet de «nouvelles routes de la soie», et est attendu dimanche matin à l'aéroport de Nice.

L'ensemble de l'agglomération azuréenne est placée sous très haute sécurité, au lendemain de manifestations des gilets jaunes qui ont dégénéré. L'interdiction de manifester, sur une grande partie de l'agglomération niçoise, demeure.

Le préfet a en outre établi des périmètres interdits à toute personne sauf aux résidents, avec un filtrage de l'accès par la police, des palpations et des fouilles, et une interdiction de circulation et de stationnement des véhicules. Ces restrictions supplémentaires concernent notamment une portion de la promenade des Anglais située au pied du célèbre hôtel Negresco où doit séjourner le président chinois.

Le prince Albert II et la princesse Charlène, à Monaco, le 27 janvier 2019 [VALERY HACHE / AFP/Archives]
Le prince Albert II et la princesse Charlène, à Monaco, le 27 janvier 2019

En fin de matinée, le dirigeant de l'état le plus peuplé du monde et son épouse Peng Liyuan doivent se rendre en visite d'Etat à Monaco, une première pour un président chinois. Ils seront accueillis en fin de matinée par le prince Albert II et la princesse Charlène dans la cour d'honneur du palais.

«Par la suite, les deux chefs d’Etat participeront à une rencontre bilatérale en présence des délégations chinoise et monégasque. Ensemble, ils aborderont des sujets d’ordre économique et environnemental», a précisé le gouvernement princier.

Monaco a signé en 2018 un accord avec le groupe chinois Huawei pour faire de la principauté le premier pays entièrement couvert en 5G pour ses communications mobiles.

Les deux dirigeants auront des «échanges approfondis sur la coopération entre Chine et Monaco», dont les relations bilatérales «sont devenus un modèle d'échanges amicaux entre petits et grands pays», a précisé le vice-ministre des Affaires étrangères chinois Wang Chao.

Outre les intérêts économiques croisés dans le tourisme de luxe et les casinos, Monaco mise sur la Chine pour être un vecteur de sa croissance dans l'économie numérique.

Dîner privé en surplomb de la Méditerranée

Le président Emmanuel Macron et son épouse  Brigitte, à Paris, le 21 janvier 2019 [LUDOVIC MARIN / AFP/Archives]
Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, à Paris, le 21 janvier 2019.

Le soir, le couple présidentiel chinois doit retrouver Emmanuel et Brigitte Macron pour un dîner privé à la ville Kérylos, villa-musée Belle Epoque, aux réminiscences grecques, surplombant la Méditerranée à Beaulieu-sur-Mer.

MM. Macron et Xi «auront des échanges de vues approfondis sur les relations sino-françaises, les relations sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales d'intérêt commun», a déclaré une source officielle chinoise en amont de la rencontre, qui s'inscrit également dans le cadre du 55e anniversaire des relations bilatérales.

Ce n'est que le lendemain que Xi Jinping entamera le volet officiel de sa visite en France, qui sera sûrement aussi ponctué d'annonces de contrats commerciaux.

Alors que l'Europe est en plein questionnement sur sa relation avec ce rival aux grandes ambitions diplomatiques et commerciales, les deux dirigeants seront rejoints mardi par Angela Merkel et Jean-Claude Juncker, marquant un des points essentiels de cette visite.

La France tente d'unifier l'approche européenne face à la Chine, alors que certains pays se laissent convaincre par le méga-projet chinois d'infrastructures des «Nouvelles routes de la soie».

C'est notamment le cas de l'Italie, qui a signé samedi un protocole d'accord en ce sens à l'occasion de la visite de M. Xi, ou des pays d'Europe centrale (que la Chine entreprend de longue date, notamment via les sommets 16+1 dont le prochain est prévu le 12 avril à Dubrovnik en Croatie).

Des relations commerciales aux interrogations européennes sur Huawei et la 5G en passant par le climat ou l'avenir du multilatéralisme, les sujets majeurs ne manquent pas pour l'exécutif français, qui pousse pour une approche européenne unie vis-à-vis de Pékin.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles