Vidéo : des inondations monstres en Iran font au moins 19 morts

Les pluies diluviennes ont commencé dans le nord la semaine passée, avant de se propager dans le reste du territoire. Les pluies diluviennes ont commencé dans le nord la semaine passée, avant de se propager dans le reste du territoire. [Ali DEHGHAN / fars news / AFP]

Depuis une semaine, l’Iran est dévasté par de fortes pluies, qui provoquent des inondations dans plusieurs régions. Au moins 19 personnes sont mortes et plus de 90 ont été blessées, selon un bilan provisoire dressé par les services de secours.

Les pluies continueront de tomber jusqu'à mercredi, ont prévenu les services météo qui prévoient des précipitations allant jusqu'à 150 mm dans certaines provinces de l'ouest du pays au cours des prochaines 24 heures. La police a déconseillé les trajets en voiture dans les prochains jours, de nombreuses routes étant bloquées par les inondations ou des glissements de terrain.

La ville de Chiraz, la capitale de la province du Fars, dans le sud-ouest de l’Iran, qui compte 17 victimes et 94 blessées, est particulièrement touchée. Une autre personne a perdu la vie à Sar-e Pol-e Zahab (province de Kermanshah, ouest), et une personne est décédée dans la province du Lorestan (ouest), ont indiqué les services de secours.

Les pluies diluviennes ont commencé dans le nord la semaine passée avant de se propager dans le reste du territoire, couvrant 25 des 31 provinces iraniennes. 

«J'ai ordonné à tous les gouverneurs et à tous les fonctionnaires et responsables provinciaux du pays de rester à leur poste durant les prochaines 72 heures, lors desquelles la menace d'inondations sera maximale», a déclaré le premier vice-président Eshaq Jahangiri, à la TV d'Etat.

Le président Hassan Rohani a présenté ses condoléances aux familles des victimes et remercié les services de secours et l'armée, dans un communiqué. Il a également ordonné «une enquête immédiate» sur les causes du bilan des victimes élevé à Chiraz.

Des conditions «extrêmement critiques»

Le travail des services de secours est ralenti par l'absence de nombreux employés en congé, alors que l'Iran fête le Nouvel an persan.

Le vice-ministre de l'Intérieur, Mehdi Jamalinejad, a indiqué que les conditions dans les provinces du Khouzestan, du Lorestan et de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad étaient «extrêmement critiques», selon l'agence semi-officielle Isna.

Les inondations ont lieu principalement dans l'ouest et le sud-ouest du pays, quelques jours seulement après celles ayant frappé le 19 mars les provinces du Golestan et de Mazandaran, dans le nord-est. Aucun bilan officiel des dommages causés dans ces provinces n'a été communiqué.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles