Dubaï : une militante risque la prison pour avoir insulté la femme de son ex-mari

Laleh Shahravesh est actuellement dans l'incapacité de quitter le territoire. Laleh Shahravesh est actuellement dans l'incapacité de quitter le territoire. [GIUSEPPE CACACE / AFP]

Une militante britannique a été condamnée à deux ans de prison à Dubaï et à une amende de 50.000 livres pour avoir qualifié son ex-mari d'idiot et de «cheval» sa nouvelle épouse, sur deux publications Facebook.

Laleh Shahravesh, Londonienne de 55 ans, a été arrêtée à l'aéroport de Dubaï, le mois dernier, après avoir pris l'avion pour assister aux funérailles de son ex-mari. Elle était accompagnée de sa fille, Paris, âgée de 14 ans.

Elle a été arrêtée pour deux posts écrits sur Facebook en 2016, à l'occasion du remariage de son ex-mari, Pedro. Alors qu'elle se trouvait en Angleterre, elle avait posté deux commentaires en farsi, dont un qui disait: «J’espère que tu vas aller sous terre, imbécile. Bon sang. Tu m’as quittée pour ce cheval».

Mais en vertu des lois sur la cybercriminalité des Emirats arabes unis, toute personne peut être condamnée à une peine d'emprisonnement et à une amende pour avoir tenu des propos diffamatoires sur les réseaux sociaux.

Laleh Shahravesh est actuellement dans l'incapacité de quitter le territoire. Bien que libérée sous caution, elle s'est vu confisquer son passeport. Elle vit actuellement avec sa fille dans un hôtel de Dubaï.

Un porte-parole du Foreign Office a déclaré à The Independent : «Notre personnel soutient une femme britannique et sa famille après sa détention aux Émirats arabes unis. Nous sommes en contact avec les autorités émiriennes concernant son cas.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles