Soudan : le nouvel homme fort promet la rupture avec le régime Béchir

Rassemblement de jeunes Soudanais après l'annonce faite par le nouveau dirigeant militaire soudanais, devant le siège de l'armée de Khartoum[EBRAHIM HAMID / AFP]

Le nouvel homme fort du Soudan a promis d'«éliminer les racines» du régime d'Omar el-Béchir et annoncé une série de mesures en guise de concessions aux manifestants, alors qu'il est pressé de passer la main au plus vite à un pouvoir civil.

Abdel Fattah al-Burhane, nommé vendredi à la tête du Conseil militaire chargé de la transition au lendemain du renversement du président Béchir, a promis d'«éliminer les racines» du régime, lors d'un discours à la nation retransmis sur la télévision d'Etat.

Il a en outre annoncé la levée du couvre-feu -imposé jeudi de 20H00 GMT à 02H00 GMT-, la libération de tous les manifestants arrêtés ces dernières semaines et s'est également engagé à faire juger les personnes ayant tué des protestataires.

Vendredi 12 avril, le chef du Conseil militaire de transition, Awad Ibn Ouf, a annoncé sa démission lors d'une allocution à la télévision d'Etat. Il a également annoncé le nom de son successeur, le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles