Un faux paraplégique, qui avait rencontré le pape, finalement démasqué

Roberto Guglielmi a indûment touché 137 000 euros de pensions d'invalidité en douze années. Roberto Guglielmi a indûment touché 137 000 euros de pensions d'invalidité en douze années. [Facebook / Roberto Guglielmi]

Un Italien de 55 ans, Roberto Guglielmi, s'est fait passer pendant douze ans pour un paraplégique. L'imposture vient de prendre fin, avec son arrestation à Florence, dans le centre de l'Italie, pour fraude aggravée, le 9 avril dernier.

Tout commence en 2007, raconte le journal italien La Repubblica. Pour se faire de l'argent, le Florentin décide de simuler un accident de voiture, en demandant à l'un de ses amis de faire semblant de le renverser. Par la suite, il parvient à se procurer un faux certificat médical affirmant qu'il est paraplégique, avec lequel il trompe tous les médecins.

Il réussit ainsi à faire certifier son invalidité, ce qui lui a permis de toucher pas moins de 137 000 euros de pensions en douze années. Pour ne pas éveiller les soupçons, il se déplaçait quasiment toujours en fauteuil roulant et s'injectait même un anesthésiant dans les jambes pour les affaiblir musculairement. Son profil Facebook précisait même qu'il était paraplégique.

Reçu par le pape au vatican

La supercherie est allée encore plus loin. En 2014, il écrit une lettre au pape François, racontant les prétendues difficultés qu'il rencontre au quotidien en tant qu'handicapé. Touché par son récit, le souverain pontife accepte de le recevoir en 2015 au Vatican. Une rencontre immortalisée par un photographe, et qui lui vaut un article dans la presse locale, à laquelle il déclare : «Le pape m'a rouvert le Ciel.»

Roberto Guglielmi est devenu au fil des années un véritable défenseur des droits des handicapés, rapportent les procureurs de Florence. Avant de se faire arrêter, il avait pour ambition de se présenter à une élection locale. Allant plus loin que son histoire initiale, il aurait une fois expliqué à un homme qu'il était un ancien policier, mutilé lors d'une fusillade avec des criminels, selon le Corriere della Sera.

L'imposteur a finalement été trahi par les nombreuses photos et vidéos prises à son insu par les policiers de Florence à son domicile, sur lesquelles on peut le voir marcher sans difficulté. Des soupçons confirmés par le témoignage de son ancienne aide à domicile, qui a rapporté que, chez lui, l'homme était complétement valide. Lors de son interpellation par la police, il descendait sans problème les escaliers d'un avion à l'aéroport de Florence, rentrant d'un voyage au Togo. Il est depuis assigné à résidence, et ce jusqu'a la fin de l’enquête.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles