La glace du Groenland fond six fois plus vite que dans les années 1980

Depuis 2010, le Groenland a perdu 286 gigatonnes de glace par an. Depuis 2010, le Groenland a perdu 286 gigatonnes de glace par an. [MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La glace du Groenland fond six fois plus vite aujourd'hui que dans les années 1980, en raison du réchauffement climatique, a révélé une étude parue lundi 22 avril dans les Compte-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Pour en arriver à ce résultat, les chercheurs ont recalculé la perte de glaces depuis 1972, date de la mise en orbite des premiers satellites ayant photographié régulièrement le Groenland. Concrètement, ils ont utilisé des modèles comparant ce qui s'est accumulé sur l'île danoise (pluie, neige) depuis 46 ans, à ce qui en est sorti (rivières de glace). Grâce à cela, ils ont réussi à reconstruire en détails où en était la glace du Groenland, deuxième plus grande calotte glaciaire de la Terre, dans les années 1970 et 1980.

«Quand on regarde sur plusieurs décennies, il vaut mieux s'asseoir sur sa chaise avant de regarder les résultats, parce que ça fait un petit peu peur de voir à quelle vitesse ça change», a déclaré le glaciologue français Eric Rignot, co-auteur de l'étude avec des collègues en Californie, à Grenoble, Utrecht et Copenhague. Dans les années 1980, le Groenland a en effet perdu 47 gigatonnes de glace par an en moyenne, contre 286 gigatonnes par an depuis 2010, une gigatonne correspondant environ à la quantité d’eau que des villes comme New York ou Los Angeles consomment en un an.

Un impact sur le niveau des océans

Cette gigantesque fonte des glaces a mécaniquement provoqué une hausse du niveau des océans. Selon les scientifiques, les glaciers du Groenland auraient contribué à le faire monter de 13,7 millimètres depuis 1972, dont la moitié rien que sur les huit dernières années. Un problème mondial, puisque la moitié de la population de la planète qui vit dans les villes est exposée à l'élévation du niveau des mers.

La fonte est également de plus en plus rapide en Antarctique. En effet, selon une étude datant de janvier dernier, également publiée dans les Compte-rendus de l'Académie américaine des sciences, les glaces du Continent Blanc fondent six fois plus rapidement aujourd'hui qu'il y a quarante ans, entraînant une augmentation du niveau des eaux de 14 millimètres depuis les années 1980.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles