Quels sont les pays les plus pessimistes du monde, et les plus optimistes ?

Le Tchad est selon ce sondage le pays du monde avec le plus gros score d'expériences «négatives» rapportées par les habitants. Le Tchad est selon ce sondage le pays du monde avec le plus gros score d'expériences «négatives» rapportées par les habitants. [ISSOUF SANOGO / AFP]

Le Paraguay et le Panama sont les pays les plus optimistes du monde, quand le Tchad est le plus pessimiste, révèle un sondage publié jeudi 25 avril, que l'entreprise américaine de services Gallup réalise tous les ans.

Pour en arriver à ces résultats, la société a interrogé 150 000 personnes, habitant plus de 140 pays du monde, sur les expériences quotidiennes «positives» et «négatives». «Avez-vous souri ou ri hier ?», «Vous êtes-vous senti bien reposé ?», «Avez-vous éprouvé hier de la souffrance physique, du stress, de la colère ?», faisaient notamment partie des questions posées.

Ce sont les pays d'Amérique latine qui trustent les premières places du classement des Etats les plus optimistes. En effet, derrière le Paraguay et le Panama figurent le Guatemala, le Mexique, le Salvador et le Honduras, l'Indonésie étant le seul pays d'un autre continent à figurer dans le top 10. Selon les auteurs de l'étude, cela «reflète en partie la propension culturelle en Amérique latine à se concentrer sur les aspects positifs de la vie».

 

Les pays d'Afrique parmi les plus pessimistes

Dans le classement inverse, le Tchad est pour la première fois le pays avec le plus gros score d'expériences «négatives». Un constat qui s'explique par «la violence, le déplacement et l'effondrement des services de base dans des parties du pays, qui ont affecté des milliers de familles», indique le rapport. L'Etat d'Afrique centrale, qui traverse une grave crise économique, est accompagné dans ce palmarès des pays les plus pessimistes par de nombreuses autres nations africaines, comme le Niger, la Sierra Leone, le Bénin ou le Liberia. Seuls l'Irak et l'Iran s'intercalent entre elles.

 

Si l'on regarde les résultats au niveau mondial, plus d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré avoir ressenti de l'inquiétude (39 %) ou du stress (35 %) la veille de l'entretien - des chiffres en hausse par rapport à l'an dernier -, et trois sur dix de la souffrance physique (31 %).

L'étude ne dit pas un mot sur la France, mais analyse les résultats des Etats-Unis. Ceux-ci sont en effet particulièrement intéressants car, malgré la bonne santé de leur économie, les Américains font partie des personnes les plus stressées de la planète. Ils figurent en effet à la quatrième position de ce classement annexe, juste derrière la Grèce, les Philippines et la Tanzanie, et ex-aequo avec l'Albanie, l'Iran et le Sri Lanka.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles