Des stars dénoncent le boycott de l'Eurovision en Israël

Après la victoire de la chanteuse israélienne Netta Barzilai, en 2018, au Portugal, le concours Eurovision se tiendra en Israël, le 18 mai 2019. [FRANCISCO LEONG / AFP].

Une centaine de personnalités internationales, parmi lesquelles le réalisateur britannique Stephen Fry, l'artiste serbe Marina Abramović ou encore le magnat américain de la musique Scooter Braun, ont, mardi 30 avril, signé une tribune afin de dénoncer l'appel au boycott de l'Eurovision, dont la finale doit avoir lieu, le 18 mai prochain, à Tel Aviv, en Israël.

Publiée dans le quotidien britannique The Guardian, cette lettre ouverte indique que «l’esprit de solidarité» du célèbre concours de chant est, par cette initiative, «attaqué», ce qui est contraire à l'esprit même du spectacle censé valoriser «l’unité» et non la «division» entre les participants.

Si les signataires comprennent «qu'il existe des opinions divergentes sur le conflit israélo-palestinien», ils estiment cependant que «le boycott n'est pas la solution» et constitue même «un affront pour les Palestiniens et les Israéliens, qui, ensemble, travaillent tous les jours pour faire progresser la paix».

Pour Ari Ingel, directeur de la Communauté créative pour la paix (CCFP), organisation à but non lucratif à l'origine de la tribune, la musique doit, ainsi être préservée et servir à «construire des ponts», cela afin d'aller vers «plus d'entente et de paix dans la région».

Une initiative qui fait suite à plusieurs appels, qui, ces derniers mois, n'ont eu de cesse de demander aux artistes participant au concours, mais également aux sponsors du show, de ne pas y participer.

Tribune contre tribune

Cette tribune constitue d'ailleurs une réponse à une autre tribune, publiée elle aussi dans le Guardian, en janvier 2019, laquelle demandait à la BBC (l'équivalent de France Télévisions au Royaume-Uni, ndlr), de ne pas retransmettre la compétition.

Celle-ci avait été signée, à l'époque, également par des personnalités de premier plan telles la styliste Vivienne Westwood, le chanteur Peter Gabriel ou encore Roger Waters du groupe Pink Floyd.

La BBC avait dans un communiqué, réitérant son engagement à retransmettre l'événement : «Le concours Eurovision de la chanson n'est pas un événement politique et ne soutient aucun message politique, ni aucune campagne», avait ainsi fait valoir la chaîne.

Et d'ajouter : «Le concours a toujours soutenu les valeurs d'amitié, d'inclusion, de tolérance et de diversité et nous ne pensons pas qu'il serait approprié d'utiliser la participation de la BBC pour des raisons politiques. Pour cette raison, nous participerons cette année encore à l'événement».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles