La tombe d'«Elephant Man» retrouvée 130 ans après sa mort

Une plaque commémorative sera bientôt installée sur sa tombe[Capture d'écran YouTube/@TopTenz]

En Angleterre, l'auteure d'un livre sur le célèbre Joseph Merrick, plus connu sous le nom d'«Elephant Man», assure avoir retrouvé la tombe du phénomène de foire à Londres près de 130 ans après sa mort.

Jo Vigor-Mungovin, qui a signé l'ouvrage «Joseph: The Life, Times & Places of the Elephant Man», s'est lancée dans une quête à la recherche de la dernière demeure d'Elephant Man lorsqu'on lui a demandé où se trouvaient les restes de ce phénomène de foire de l'ère victorienne. Car si son squelette est conservé à l'hôpital du College de médecine de Londres, on ignorait, jusqu'ici, où était enterré le reste de son corps. 

L'auteure a commencé son enquête à Whitechapel, quartier londonien où sévissait Jack l'Éventreur en 1888, mais aussi le lieu où «l'homme éléphant» est décédé accidentellement deux ans plus tard, certainement étouffé par sa lourde tête dans son sommeil à l'âge de 27 ans. «Il a probablement été enterré au même endroit que les victimes de l'Éventreur», a pensé Jo Vigor-Mungovin, comme elle l'a expliqué à la BBC.

Guidée par cette intuition, elle s'est alors penchée sur le registre d'un cimetière située près d'Epping Forest (nord-est du Grand Londres), là où reposent deux victimes de Jack l'Éventreur. «J'ai établi une fenêtre de huit semaines autour de son décès et sur la deuxième page, j'ai trouvé Joseph Merrick», se souvient l'auteure. Il a été enterré le 24 avril 1890, treize jours après son décès. «Tout concorde, ça ne peut pas être une coïncidence», a affirmé Jo Vigor-Mungovin, qui assure être «certaine à 99% du lieu».

Une tombe anonyme a ensuite été localisée, avec l'aide d'experts. Une plaque commémorative y sera bientôt installée. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles