Le sultanat de Brunei renonce à instaurer la lapidation pour les homosexuels

Le sultan de Brunei a annoncé dimanche que le moratoire sur la peine de mort d'appliquerait également aux condamnations à mort par lapidation en cas d'homosexualité et d'adultère.

Une législation inspirée de la charia, mise en place en avril et qui ciblait en particulier les homosexuels, avait suscité l'indignation de la communauté internationale.

Le nouveau code, qui prévoit aussi l'amputation d'une main ou d'un pied pour les voleurs dans ce petit pays de l'île de Bornéo, a déclenché la réprobation de personnalités comme George Clooney, de l'ONU, d'ONG et de nombreux gouvernements.

Dans un discours télévisé avant le début du mois de jeûne musulman de ramadan, le sultan de Brunei a déclaré: «Je suis conscient qu'il y a beaucoup de questions et de mauvaises perceptions à propos de la mise en place» du nouveau code pénal.

«Il ne devrait y avoir aucune inquiétude concernant la charia, car elle est pleine de la miséricorde et des bénédictions d'Allah», a-t-il affirmé, selon une traduction officielle de ses propos.

À suivre aussi

Vendée La Roche-sur-Yon : 12 étudiants d'un institut catholique jugés pour avoir dégradé un stand du centre LGBT
Football Racisme et homophobie dans les stades : mise en place d'une «fiche de signalement»
LGBTQI+ Des homosexuels mieux acceptés mais des clichés qui persistent

Ailleurs sur le web

Derniers articles