Au moins 8 morts dans un attentat suicide à Bagdad

(Illustration) Les destructions causées par un attentat suicide, perpétré au sud de Bagdad, en mars 2017[KHALIL AL-MURSHIDI / AFP]

Au moins huit personnes ont été tuées et 15 blessées jeudi soir dans un attentat suicide perpétré à une heure d'affluence dans un marché de l'est de la capitale irakienne, a-t-on appris de sources des services de sécurité et de santé.

«Un kamikaze a déclenché sa ceinture explosive à proximité de boutiques dans le marché très fréquenté de Jamila» dans le quartier chiite de Sadr City, a indiqué à l'AFP un officier de police sous le couvert de l'anonymat. L'attentat a fait au moins 8 morts et 15 blessés, a-t-il précisé, un bilan confirmé par une source à l'hôpital al-Kindi. L'attaque a eu lieu à 21H00 (18H00 GMT), à une heure d'affluence après le repas de rupture du jeûne du ramadan. L'attentat n'a pas été revendiqué.

Dévasté par des années de conflits et de violences, l'Irak a annoncé en décembre 2017 la «fin de la guerre» contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), chassé de l'ensemble des zones urbaines et peuplées qu'il contrôlait depuis 2014 en Irak. Le groupe ultraradical conserve toutefois des cellules clandestines, notamment dans les zones montagneuses ou désertiques et le long de la frontière poreuse avec la Syrie. Il a revendiqué plusieurs attentats meurtriers en Irak.

En novembre 2018, des attaques à l'explosif dans différents quartiers majoritairement chiites de Bagdad avaient fait six morts, dont cinq civils. En mai 2018, pendant le ramadan, cinq personnes avaient été tuées dans une attaque suicide revendiquée par l'EI contre des cafés très fréquentés de Bagdad.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles