Un robot géant de Donald Trump tweetant sur des toilettes en or, contre sa venue au Royaume-Uni

Le robot représentant Donald Trump est assis sur des toilettes dorées, et écrit des tweets sur son téléphone, pantalon sur les chevilles[Capture d'écran youtube Dino Don Lessem]

La visite officielle de Donald Trump au Royaume-Uni n’a lieu que dans quelques semaines, pourtant certains sont déjà prêts à l’accueillir. C’est le cas de ses détracteurs londoniens qui dresseront, pour l’occasion, un robot satirique de 4,9 mètres à son effigie.

Et pas n’importe quel robot puisque celui-ci, dévoilé par son créateur en vidéo, est assis sur des toilettes dorées, et écrit des tweets sur son téléphone, pantalon sur les chevilles et sa longue cravate rouge pendant dans la cuvette.

Comme le rapporte The Independent, les contenus de plusieurs tweets célèbres du chef d’Etat sont répétés par le robot un à un. «Pas de collusion», dit-il, en référence aux soupçons de collusion entre la Russie et le magnat de l’immobilier pendant sa campagne. «Une chasse aux sorcières», déclare aussi l’androïde, un terme qu’il a utilisé à de multiples reprises pour désigner l’enquête du procureur Mueller sur les ingérences russes présumées dans le dernier scrutin présidentiel américain. «Vous êtes des fake news», dit le robot sur son trône en or, ou encore «Je suis un génie très stable». Détail ajoutant encore un peu plus de ridicule à cette représentation de Donald Trump, l'automate fait des bruits de flatulences.

La machine a été conçue par Don Lessem, écrivain scientifique américain et expert en dinosaures, qui a notamment travaillé pour le tournage de Jurassic Park. Actuellement en Chine, le robot sera envoyé à Londres pour l’arrivée de Donald Trump, en juin. Il est expédié «sur un cargo dont je ne dévoilerai pas le nom, de peur que Trump ne le bombarde», a déclaré Don Lessem au média The Daily Kos.

Mais le robot pourrait ne pas être l'oeuvre la plus admirée des manifestations anti-Trump. En effet, un autre Baby Trump balloon, réplique gonflable du président arborant une couche et un smartphone - déployé lors de la dernière visite du président outre-Manche -, pourrait survoler la capitale anglaise, en juin. Et le nouveau ballon pourrait être cinq fois plus grand que sa version précédente !

D'après un récent sondage de YouGov et de l'université Queen Mary London pour le HuffPost UK publié le 15 mai, un habitant sur huit -parmi les huit millions d'habitants de Londres- seraient sur le point de manifester pour protester contre la visite de Donald Trump. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles