Il fait rabaisser sa voiture, mais ne peut plus rouler dans son village à cause des dos d’ânes

Christopher Fitzgibbon a demandé 2 000 euros pour les dégâts causés sur sa voiture.[Capture Youtube]

Il comptait sur sa voiture pour ne pas passer inaperçu, sa mission a un peu trop bien fonctionné.

Christopher Fitzgibbon, Irlandais de 23 ans habitant près de Limerick, a dépensé plus de 3 500 euros pour rabaisser les suspensions de sa Volkswagen Passat, pour lui donner un air plus sportif et «frais». Mais voilà, peu de temps après son investissement, son village de Galbally a pris la décision d’installer plusieurs ralentisseurs sur les routes de la commune, pour faire lever le pied aux automobilistes.

Résultat ? Alors que Christopher n’a plu que dix centimètres d’espace entre le bas de son parechoc et le sol, impossible pour lui de passer sur les dos d’ânes de 15 centimètres sans abîmer son auto.

Pour éviter cela, le jeune homme doit désormais changer de route pour aller et revenir du travail. «C’est un extra de 48 kilomètres par jour, 240 kilomètres par semaine, 965 kilomètres par mois et 11 265 kilomètres par an», grince-t-il. Christopher est donc allé se plaindre au Conseil municipal, en demandant par la même occasion plus de 2 000 euros de remboursement pour sa voiture, qui a frotté le bitume lors de son premier passage sur les ralentisseurs.

Les élus l’ont fraîchement renvoyé à ses considérations, lui expliquant que ses courriers incessants causaient une «perturbation considérable» à leur travail. Une chose est sûre, Christopher est désormais connu dans tout le village.

À suivre aussi

Histoire du jour Elle célèbre son 100e anniversaire avec un tour de Ferrari
Histoire du jour Un faux policier pris à son propre jeu par de vrais agents
Le toit de la vielle dame était endommagé, elle n'avait pas les moyens de faire des travaux.
Histoire du jour Un charpentier au grand coeur met au point un stratagème pour aider une grand-mère

Ailleurs sur le web

Derniers articles