Un million de m2, un député de 90 ans ... les chiffres surprenants du Parlement européen

Six chiffres que vous ne connaissiez peut-être pas sur le Parlement européen [FREDERICK FLORIN / AFP]

Alors que le Parlement européen va être renouvelé ce dimanche 26 mai, retour sur les chiffres surprenants de l'institution européenne.

24

C'est le nombre de langues officielles que compte l'Union européenne, soit 552 combinaisons linguistiques possibles. Près de 300 interprètes sont employés par le Parlement européen, pour être présents en permanence, sans compter les 1 500 interprètes indépendants ponctuellement accrédités.

90 ans

C'est l'âge du député européen le plus âgé actuellement en poste qui n'est autre que ... Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du Front national occupe un siège de député européen depuis 35 ans, bien devant les doyens de l'Assemblée nationale (80 ans) ou du Sénat français (82 ans). Le Bulgare Andrey Novakov occupe quant à lui le siège du plus jeune député de l'actuelle mandature : il avait 25 ans à son entrée dans l'hémicycle, en 2014.

1 203 715 mètres carrés

C'est la superficie totale des bâtiments qu'occupe le Parlement européen à Bruxelles (661 913), Strasbourg (343 930) mais aussi au Luxembourg (197 872).

11 805

C'est le nombre de lobbys présents au Parlement européen, inscrits sur le registre de transparence. Depuis 2011, les ONG, entreprises, cabinets d'avocats et groupes de réflexion qui cherchent à influencer les politiques européennes sont dans l'obligation de s'inscrire sur cet annuaire pour accéder aux couloirs des hémicycles de Bruxelles et de Strasbourg. 

3000

C'est le nombre de fonctionnaires que compte le Parlement européen et qui effectuent, quatre jours par mois, la navette entre Bruxelles et Strasbourg. En effet, outre les 751 députés, le personnel qui les accompagnent fait également le déplacement des bureaux de Bruxelles jusqu'à l'hémicycle de Strasbourg pour assurer les sessions plénières.

114 millions d'euros

C'est le coût que représente chaque année ce grand déménagement du Parlement européen, selon un rapport de 2014 de la Cour européenne des comptes. Dans ce budget faramineux, il faut compter 3,6 millions d'euros de trains spécialement affretés et 260 000 euros destinés aux camions transportant la vingtaine de tonnes de dossiers entre les deux villes. 

Si ce double hémicycle, prévu par les traités fondateurs de l'Union européenne, est sujet à controverse d'un point de vue financier et écologique, une partie des parlementaires, notamment français, continuent de défendre le Parlement de Strasbourg, symbole de la réconciliation franco-allemande. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles