Autriche : démission de tous les ministres d'extrême droite après «I'Ibiza-gate»

[HANS PUNZ / APA / AFP]

Le parti d'extrême droite autrichien FPÖ a annoncé lundi 20 mai la démission de tous ses ministres du gouvernement formé en décembre 2017 avec les conservateurs du chancelier Sebastian Kurz, après le limogeage plus tôt du ministre de l'Intérieur Herbert Kickl dans le cadre de l'«Ibiza-gate».

Le ministre des Transports Norbert Hofer, nouveau chef désigné du FPÖ, avait lié la poursuite de la participation gouvernementale du FPÖ au sort de M. Kickl, limogé par M. Kurz après la diffusion vendredi d'une vidéo évoquant des financements russes de cette formation dont il était alors secrétaire général.

À suivre aussi

Entre 806.000 (selon le ministère de l'Intérieur) et 1,5 million de personnes (selon la CGT) ont manifesté dans toute la France contre la réforme des retraites le jeudi 5 décembre dernier.
Politique Age pivot, points, clause du grand-père... Petit lexique pour s'y retrouver dans la réforme des retraites
Parmi les enjeux majeurs des élections de jeudi figure bien évidemment le Brexit, mais aussi le système de santé public, la carrière de Boris Johnson ou encore l'avenir du Labour.
Politique Brexit, santé, avenir de Boris Johnson... Les enjeux des élections au Royaume-Uni
Santiago Abascal (Espagne), Tino Chrupalla (Allemagne), Thierry Baudet (Pays-Bas), André Ventura (Portugal) et Norbert Hofer (Autriche) font partie des nouveaux leaders de l'extrême droite en Europe.
Politique Les 5 nouveaux visages de l'extrême droite européenne

Ailleurs sur le web

Derniers articles