L'homme qui a dépensé 70 millions de dollars en bitcoin pour deux pizzas

70 millions d'euros pour deux pizzas, la pire affaire de l'histoire ? 70 millions d'euros pour deux pizzas, la pire affaire de l'histoire ?[JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Il y a neuf ans, Laszlo Hanyecz, un Américain originaire de Floride, a sans doute conclu la pire affaire de l'histoire de l'histoire du bitcoin.

Le 22 mai 2010, alors que l'heure du repas approchait, le jeune homme a été pris d'une petite fringale. Il a alors lancé un appel à tous les utilisateurs de bitcoin : «Je suis prêt à payer 10.000 bitcoins pour deux pizzas, disons deux grandes, comme ça j’en aurai de côté pour demain. Ce que je veux, c’est simple­ment me faire livrer à manger en échange de bitcoins».

Selon les taux de conversions de l'époque, 10.000 bitcoins correspondaient plus ou moins à 40 dollars (35 euros environ). Problème, dix ans après, le cours de la crypto-monnaie s'est envolé, et s'il recommençait l'achat aujourd'hui, la transaction se chiffrerait à 70 millions d'euros. 

De plus, personne n'avait encore réalisé de transaction avec le bitcoin dans le «monde réel» à cette période. Lorsqu'il a obtenu ses deux pizzas, l'homme a même publié la photo de son repas pour que les membres de la communauté le voient. Un mauvais calcul qui a rendu l'homme tristement célèbre chez les amateurs de crypto-monnaie. Le 22 mai, en référence à la date d'achat, est même devenu le «Bitcoin day pizza», une petite fête virtuelle. 

Mais cette célébrité ne vaut pas les millions d'euros qu'il aurait pu obtenir à l'époque, et Laszlo Hanyecz le regrette. «Je pense que ce n'est pas bon pour moi d'y repenser», a-t-il expliqué récemment à CBS, une chaîne de télévision américaine. L'histoire ne dit cependant pas si les pizzas étaient, malgré tout, à la hauteur de ses attentes. 

À suivre aussi

Russ Mantle a atteint un million de miles parcouru en près de 70 ans.
Histoire du jour Angleterre : à 82 ans, il a parcouru 1,6 million de kilomètres à vélo
Médecine 200 ans plus tard, on sait pourquoi Marat passait ses journées dans une baignoire
Histoire du jour Ses profs l’ont puni pour ses «gribouillis», ce garçon de 9 ans en fait une activité professionnelle

Ailleurs sur le web

Derniers articles