Plus de 7 tonnes de cannabis saisies par les Douanes en Méditerranée

À la revente, la valeur de cette prise est estimée à 52 millions d'euros. [SYLVAIN THOMAS / AFP].

Les douaniers de Toulon (Var), appuyés par la Marine nationale, ont annoncé, samedi 25 mai, la saisie de 7,4 tonnes de cannabis sur un bateau rapide, lors d’une opération menée en pleine mer Méditerranée, à une centaine de kilomètres des côtes algériennes.

La pêche a donc été bonne pour ces douaniers et policiers en mettant la main sur 232 ballots remplis d'une trentaine de kilos de cannabis chacun.

Le bateau, baptisé le «Diablo», une vedette bleu foncé difficilement détectable est arrivé samedi dans le port de Toulon où la marchandise a pu être déchargée.

Trois hommes arrêtés

A son bord, trois hommes, munis de passeports turcs, immédiatement interpellés et placés en garde à vue à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris).

Les trois trafiquants ont spontanément reconnu transporter de la drogue. «Ils n'étaient pas armés et n'ont pas opposé de résistance», a en outre précisé Max Ballarin, directeur des services de garde-côtes des douanes en Méditerranée.

«Cette saisie traduit l'importance du trafic de cannabis», qui «inonde le marché européen et notamment les cités marseillaises», a souligné de son côté, le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Le «Diablo» avait été repéré jeudi dernier par un avion des douanes alors qu'il naviguait au large de l'Algérie, dans les eaux internationales.

Selon les enquêteurs, le bateau, avec 14.000 litres de carburants dans ses réservoirs, faisait probablement route sur un axe qui va des régions de production, au Maroc, à des zones livrées au chaos en Libye, zones dites de «rebond» et qui permettent ensuite de la réexporter vers l'Europe.

À la revente, la valeur de cette prise est estimée à 52 millions d'euros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles