La fin de la civilisation humaine en 2050 ?

L'apocalypse serait proche selon ces chercheurs australiens réputés [M. KORNMESSER / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP]

Selon des chercheurs australiens, la fin de la civilisation humaine serait à prévoir d'ici à l'année 2050.

C'est la conclusion d'une étude réalisée par le think tank australien «Breakthrough National Centre for Climate Restoration», qui met cette fin du monde sur le compte des conséquences du changement climatique. 

Si la température poursuivait son rythme actuel, elle devrait augmenter de 3 °C et provoquer sur «le court et moyen terme» une destruction des écosystèmes de l'Arctique à l'Amazonie. Le dérèglement climatique devrait également entraîner selon eux la sécheresse, la famine et la rupture de l'ordre international. 

Dans un rapport de dix pages, Ian Dunlop, l'ancien président de l'Australian Coal Association et ancien dirigeant de l'industrie du pétrole, du gaz et du charbon et David Spratt, directeur de Breakthrough National Centre, affirment: « La planète et l'humanité auront atteint un point de non-retour à la moitié du siècle [...] Sans une action radicale et immédiate, nos perspectives sont faibles». 

Il y a quelques années, un rapport de la Nasa annonçait la fin du monde le 21 décembre 2012, une date liée à la fin d'un cycle du calendrier maya.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles