Ethiopie : cette mère courage passe ses examens 30 minutes après avoir accouché

La jeune femme a passé les trois épreuves de ses examens seulement une demi-heure après son accouchement[ILU ABBA BOR ZONE COMMUNICATION OFFICE]

En Ethiopie, il est plutôt courant que les jeunes femmes abandonnent leurs études le temps de leur grossesse. Mais même enceinte, Almaz Derese était bien décidée à décrocher son diplôme cette année. Coûte que coûte.

L'accouchement de cette jeune femme de 21 ans, originaire de la ville de Metu, dans l’ouest du pays, était prévu juste avant le début des épreuves de lycée. Mais ses examens ont finalement été avancés pour cause de Ramadan. 

Elle qui pensait profiter des premiers instants avec son bébé a dû revoir ses plans : elle a accouché le jour-même des épreuves. Son mari, Tadese Tulu, a dû persuader l’école de la laisser passer les exercices de langues et de mathématiques depuis son lit d’hôpital.

dm_img_paysage_avant_crop_ethiopie_accouchement_2_5d023e04abd6f.jpg

Un agent armé pour surveillant

La toute jeune maman a finalement passé les tests 30 minutes seulement après avoir mis son fils au monde. Le tout, sous la surveillance d'un agent de sécurité armé. La jeune femme s'est tellement dépêchée pour être sûre de rendre sa copie à temps qu'elle assure n'avoir même pas souffert de l'accouchement.

Quelques jours plus tard, après s'être assurée que son bébé était en bonne santé, l'étudiante a pu passer le reste des épreuves avec ses camarades dans le centre d'examen dédié et se destine désormais à un cursus universitaire. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles